Venezuela: le pape appelle à stopper les violences et propose une facilitation

Dakarmidi – Le pape François est inquiet pour le Venezuela. Après avoir assuré samedi 29 avril que le Vatican était disposé à intervenir comme facilitateur, le Saint-Père a appelé ce dimanche à des solutions négociées pour mettre fin à la crise politique et sociale qui agite le pays. Mais les divisions de l’opposition compliquent une éventuelle reprise des négociations avec le gouvernement de Nicolas Maduro.

Le pape a appelé ce dimanche 30 avril à mettre fin aux violences au Venezuela et à trouver « des solutions négociées » à une crise « qui épuise la population ». « Les nouvelles dramatiques ne cessent pas sur la situation au Venezuela et l’aggravation des affrontements, avec de nombreux morts, blessés et prisonniers », a déclaré le pape devant 70 000 personnes réunies pour une audience et la prière du dimanche midi sur la place Saint-Pierre.

« Tout en m’unissant à la douleur des proches des victimes (…), je lance un appel sincère au gouvernement et à toutes les composantes de la société vénézuélienne pour éviter toute forme de violence à l’avenir », a-t-il ajouté, demandant également « que soient respectés les droits de l’Homme et que l’on cherche des solutions négociées à la grave crise humanitaire, sociale, politique et économique qui épuise la population ».

Dans l’avion qui le ramenait d’Egypte samedi soir, il avait déjà assuré que le Saint-Siège était disposé à intervenir comme « facilitateur » face à la crise au Venezuela, mais « avec des conditions claires ». Une partie de l’opposition vénézuélienne y est en effet opposée.

La Rédaction