La VDN deuxième section opérationnelle en décembre

Dakarmidi – La voie de dégagement nord (VDN) de Dakar, dont la deuxième section est en construction sur 6 km du CICES au Golf club Guédiawaye, sera ouverte à la circulation en décembre prochain, a appris l’APS.

La fin des travaux de cette deuxième section de la VDN devraient prendre fin avril, ont annoncé des techniciens de l’Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTE).

Ce tapis de bitume en deux fois deux voies est voué à accroître la mobilité urbaine dans la région de Dakar, en contribuant à l’amélioration des conditions de déplacement et à la réduction des coûts de transport.

Une délégation de la Banque islamique de développement (BID), conduite par son vice président chargé des opérations, Mansur Muhtar, a visité les travaux de construction de la VDN deuxième section, en compagnie du ministre délégué, chargé du budget, Birima Mangara.

Selon les maîtres d’ouvrage, outre son rôle premier de pénétrante, cette voie aura l’avantage de désenclaver plusieurs localités en servant d’accès à certaines localités de Dakar, à savoir les Parcelles Assainies, Yoff, Cambérène, Guédiawaye etc.

Ils expliquent que ce projet constituera à son terme « une véritable alternative » pour l’entrée et la sortie de Dakar.

La visite du tronçon rend compte de la complexité des travaux, à la hauteur des investissements consentis, selon les techniciens, pour faire de cette infrastructure et de ses abords un espace de vie et de détente, compte non tenu de sa fonction première de pénétrante.

La VDN deuxième section disposera d’une aire de promenade, d’une piste cyclable et de contre-allées pour desservir les populations riveraines.

Une particularité de ce tronçon réside dans la construction d’un pont en bow-string pour la traversée du mausolée Seydina Issa Rohou Laye à Cambérène. Cet ouvrage spécifique, selon le chef de la Division des travaux routiers d’Agéroute, a l’avantage de ne pas gêner la vue de la mer.

L’ensemble de l’infrastructure a été financé à hauteur de 38, 5 milliards de FCFA par la BID. Sa construction, lancée en avril 2015, est prévue pour durer 24 mois.

La visite de la délégation de la BID a débuté au hangar des pèlerins de l’aéroport international de Blaise de Diagne (AIBD), financé à 70 millions d’euros par cette institution financière.

Cette aérogare pour pèlerins, de dimension intégrée et dont la construction sur 2.270 m2 est prise en charge par le groupe Summa Limak, sera livrée en avril prochain.

« Nous sommes très heureux de constater l’état d’avancement des travaux de l’AIBD. Il ne reste qu’un dernier décaissement de notre part, et il sera effectué en temps opportun », a indiqué le vice-président de la BID.