Terrorisme : « Les frontières entre le Mali, le Tchad et le Niger n’existent plus en matière judiciaire »

Dakarmidi – Confrontés à de nombreuses attaques de jihadistes et à des trafics de toutes sortes, le Niger, le Mali et le Tchad ont signé le 9 mai à Niamey un accord de coopération judiciaire.

En matière de terrorisme et de trafic de drogue, l’accord, signé mardi 9 mai par les ministres de la Justice de ces trois pays de la bande sahélienne, prévoit plusieurs dispositions. Parmi celles-ci, la mise en place de commissions rogatoires internationales, l’échange entre les États des actes judiciaires, la comparution des témoins, experts et personnes poursuivies et une politique de coopération en cas d’extradition.

« Les frontières entre le Mali, le Tchad et le Niger n’existent plus en matière judiciaire », a commenté le ministre tchadien de la Justice, Ahmat Mahamat Hassane, qui salue « un accord historique » dans « la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière ».

La Rédaction