Sheikh Alassane Sène à la cérémonie de One Million March: « Les deux ans de rajout au quinquennat constituent le second mandat de Macky Sall, il n’a pas droit à un autre »

Sheikh Alassane Sène candidat à la présidentielle de Février 2019, était un des invités d’honneur de la cérémonie de lancement officiel des activités de « One Million March », initiée par Fadel Dieng et Ousmane Tounkara, tous deux basés aux États-Unis. C’est dans une salle archi comble que s’est tenue la rencontre, où tour à tour au micro, se sont succédés les membres du dit mouvement ainsi que leurs invités. Après la prise de parole très remarquée de Mme le professeur Amsatou Sow Sidibé, Sheikh Alassane Sène s’est illustré dans une démonstration technique. D’abord sur le second mandat qu’il qualifie de déjà consommé par Macky Sall, avec le référendum où il s’est dit-il, fallacieusement offert un rajout de deux ans au mandat de 05 ans. Pour Shasty, il est important de noter que l’instabilité de la parole de Macky Sall et son manque de sérieux et de rigueur dans la gestion des affaires de la République prouvent à suffisance que l’homme doit être écarté dès le premier tour du scrutin au soir du 24 Février 2019. Le Président du mouvement Daj Dëpp dira qu’il est urgent de revenir à nos valeurs propres, et cela doit nécessairement passer par l’usage des modèles et enseignements de nos grands hommes, dont les vies reposaient essentiellement sur le pardon, la générosité et la solidarité. Une cérémonie pleine de sens, magnifiée par Mamadou Diop Decroix, Cheikh Bamba Dièye et Cheikh Sadibou Diop. Elle annonce d’ailleurs une série de manifestations et d’échanges, en vue d’une bonne organisation de l’opposition, une telle démarche qui est naturellement le souhait de tous les opposants au régime de Macky Sall.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom