Risque de tension le 19 avril – Pape Ndiaye Ngalgou lance un appel fort : « le monde a les yeux braqués sur nous, Macky Sall doit se réconcilier avec son peuple »

En perspective du vote du projet de loi sur le parrainage qui se fera demain jeudi 19 avril 2019 à l’Assemblée nationale du Sénégal, le président mouvement Jammi Rewmi a lancé un appel fort à l’endroit des acteurs politiques sénégalais.

« Le Sénégal a toujours été un exemple dans la sous région et en Afrique. Un modèle de stabilité et de paix. Aujourd’hui, il appartient aux politiques de sauvegarder ces acquis qui depuis les indépendances placent notre pays dans le cercle des pays les plus stables. Le dialogue et la cohésion sociale ont toujours primé dans ce pays. Comme disait « le président Senghor, le Sénégal est un pays de dialogue », nous a confié Pape Ndiaye Ngalgou.

Pour lui, le président de la République Macky Sall doit aujourd’hui, se réconcilier avec son peuple: « le chef de l’Etat a été élu par les sénégalais, il a donc la devoir de discuter avec le peuple pour la paix et la concorde dans notre pays. Il doit avant de prendre toute décision établir des discussions. Le Sénégal appartient à tout le monde ».

« De même, nous demandons à la population qui a le droit absolu de manifester à la faire dans la paix, en suivant les maximes et non dans la violence. Il faut avoir un comportement républicain. C’est l’appel que je lance au peuple au nom du mouvement Jammi Rewmi. Le monde a les yeux braqués sur nous. On nous interpelle de partout. Prions donc pour le Sénégal et mettons de l’avant l’intérêt du pays car comme disait l’autre, « les hommes passent, mais les institutions restent », a dit Pape Ndiaye Ngalgou.
La rédaction