Retrouvailles Wade-Macky : Et Mimi dans tout ça ?

Dakarmidi-Le curseur des retrouvailles entre le Président de la République Macky Sall et son prédécesseur au Palais de l’Avenue Roume a été mis en branle par le Khalife Général des Mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Ainsi, sur  les vastes boulevards du Paradis, le «Massalikoul Jinaan», le pater y a retrouvé, en chair et en os,  son fiston et se sont fait la paix…des braves. Pendant plus de sept(7) bonnes années, ils étaient en inimitié. La machine infernale de la CREI avait  trop élargi le fossé qui existait entre les deux ex-complices. Ces retrouvailles entre Wade et Macky ont été aussi le point saillant comme l’est, du reste, le minaret de la Grande Mosquée «Masalikoul Jinaan», édifice bâti à coup de milliards de F CFA et à l’honneur  du Fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, au cœur de la capitale sénégalaise, Dakar.

Le sage de Touba Darou Minam vient, sur ces entrefaites, de montrer toute l’importance, pour ne pas dire, la prédominance du spirituel sur le temporel. Mais, bon, même les montagnes se trouvent. Saluons ce geste historique, préfigurant, un dégel, une décrispation de la  situation politique sénégalaise infestée par des coups bas, des accros et croc-en-jambe interminables, de sales invectives, de la  pire et pure délation, d’incartade inouïe, de l’intempérance à vous couper le souffle et, j’en passe…
Nombreux sont ceux qui en opinent du bonnet dès l’annonce de cette fin des hostilités entre le Chef de l’Etat  Macky et son (ex-)mentor politique, Me Wade. Cependant, des personnes qui ont été aux avant-postes de la machine infernale, voire destructrice contre Wade-fils et Cie, ont préféré faire le mort, la morte pour ce cas précis. C’est le cas, notamment, de Madame Aminata Touré dite Mimi. Cette dame cataloguée de «fer», alors Garde des Sceaux, Ministres de la Justice, a gardé l’omerta jusqu’à ; elle fait bouche fine. Nos radars relatent qu’elle est, aujourd’hui, très petite dans ses petits souliers. Le jour des retrouvailles, elle a déserté «Massalikoul Jinaan». Prétextant d’un voyage à l’étranger, l’ancien Premier Ministre, a brillé par son absence. En tant que Présidente de la troisième (3ème) institution du pays dans l’architecture administrative, elle a pris l’engagement sur elle de s’absenter. Histoire, peut-être, d’éviter un opprobre, un affront. Mimi qui s’empressait aussi à se mêler de tout et de rien, semble faire, depuis quelques temps, profil bas. Certaines indiscrétions nous apprennent qu’elle est, aujourd’hui, mal à l’aise d’entendre parler de ce rapprochement entre le Président Macky et le père Wade. Esseulée dans sa tour du  CESE, elle est comme mise au rebut par la nouvelle reconfiguration politique qui se dessine dans le landerneau politique du  «Sunugaal». Mais, comme en politique, il ne faut jamais dire jamais, laissons, pour le moment, notre langue à la chatte…
Ibrahima NGOM Damel