RDC : l’ONU évoque 38 nouvelles fosses communes dans le Kasaï

Dakarmidi – Les découvertes macabres se succèdent dans le Kasaï. Les 4 et 7 juillet 2017, 38 nouveaux charniers ont été recensés par une équipe du Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme (BCNUDH) et la cellule d’appui aux poursuites, composé de procureurs civils et militaires congolais, chargés d’enquêter sur les crimes de guerre en RDC.

Au total, 80 charniers ont été mis au jour dans le Kasaï depuis le début de la rébellion de la milice Kamwina Nsapu en août 2016.

« À Diboko, au cours de sa mission conjointe, l’équipe a découvert 31 nouvelles fosses communes probables dans quatre sites différents. À Sumbula, sept fosses communes probables localisées sur deux différents sites ont été identifiées », a indiqué mercredi 12 juillet Théophane Kinda, porte-parole par intérim de la Monusco, à JeuneAfrique lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

La rédaction