Procès de Simone Gbagbo : la défense demande la comparution de deux témoins

Dakarmidi – Absente lors de précédente audience, l’ex-Première dame, accusée de crime contre l’humanité commis lors de la crise post-électorale de 2010-2011, est réapparu devant le tribunal et continue de réclamer la comparution de certains témoins comme Guillaume Soro ou Philippe Mangou selon RFI.

La séance de mardi 29 novembre a sans doute été l’une des séances les plus houleuses depuis le début de ce procès. L’ex-Première dame ivoirienne a invectivé la cour : « C’est de la foutaise ! » « Condamnez-moi si vous voulez, mais arrêtez de me fatiguer ! ». Une fois de plus, la non-comparution de témoins que souhaite entendre la défense a mis le feu aux poudres. Pour eux, Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationaleet Philippe Mangou, ex-chef de l’état-major des armées à l’époque des faits, doivent être entendus, rapporte RFI.

Mais pour le tribunal, ce n’est pas du ressort de la cour de contraindre les témoins à venir. « La défense, qui devait faire comparaître ces témoins, a été incapable de les faire comparaître. La cour a rappelé de manière opportune que les citations qui avaient été faites par la défense sont toutes irrégulières et les a déclarées nulles », explique Ali Yéo, procureur général.