Présidentielle 2019 : Les observateurs de l’Union européenne font le point

Dakarmidi – La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (Moe-Ue), présente au Sénégal dans le cadre de l’élection présidentielle du 24 février 2019, observe le processus, depuis le démarrage du vote. Ainsi, après avoir visité quelques centres de vote à Dakar, dont l’Ecole Berthe Maubert, sise au centre ville (Dakar Plateau), ce dimanche vers 11 h, la Cheffe de ladite mission, Mme Elena Valenciano, a fait face à la presse pour faire le point.

Soulignant que ses équipes étaient présentes dans 55 bureaux de vote, depuis 8 h, Mme Valenciano signale qu’à l’heure de l’ouverture du vote, «presque que tout le matériel électoral était sur place».

Mieux, elle ajoute que 60% des bureaux de vote visités ont ouvert à l’heure et la quasi-totalité dans la première heure du scrutin». Et les délégués de la Cena (Commission électorale nationale autonome : Ndlr) étaient présents dans 95% des bureaux de vote, et au moins, un représentant des candidats était présent aussi dans tous les bureaux de vote et quatre représentants sur cinq dans la moitié de ces bureaux de vote».

Ce qui fait qu’elle a évalué ces premières heures du scrutin à 95%. Un taux qu’elle juge «positif».

Toutefois, la cheffe de la mission d’observation de l’Ue, par ailleurs, membre du Parlement européen, estime qu’«il est encore trop tôt pour pouvoir se prononcer d’une façon significative et rigoureuse».

Ces observateurs de l’Ue ont néanmoins noté quelques précisions. Il s’agit, selon Mme Elena Valenciano, «dans un bureau sur 10 visités, il manquait au moins un des membres du bureau de vote et dans un bureau sur 5, il a relevé un manque de préparation des membres». S’y ajoute que, dans un nombre significatif de cas, le contrôle des doigts encrés se révèle insuffisant à l’entrée des bureaux de vote». Un fait que la cheffe de mission a beaucoup indexé car, elle estime que «c’est une mesure importante qui garantit contre les votes multiples».

Il a été également noté que dans 3 sur 4 bureaux de vote «des difficultés d’accès pour les personnes en situation de handicap».

Par ailleurs, Mme Elena a signalé que ses équipes seront également présentes dans une cinquantaine de bureaux de vote pendant le dépouillement. Et après ce dernier, elle fera face à nouveau aux journalistes à 17 h, à l’Ecole primaire Ahmadou Mbacké ex-Kléber, (Dakar Plateau).

A noter que les observateurs de l’Ue sont au nombre de 120, déployés sur le terrain pour ce jour du scrutin. Et ces derniers travaillent dans les 14 régions administratives du pays et couvrent 33 départements sur les 45.

seneweb