POURQUOI MACKY SALL EST DÉFINITIVEMENT EXCLU DE LA PRÉSIDENTIELLE DE 2024 ! (Par Abdou Khadr DIOKHANE)

Le débat du troisième mandat aura sa raison d’être tant que Macky nage dans le clair-obscur. Le président Sall, refuse d’être clair sur le sujet pour des raisons qui lui sont propres et qui ne l’empêchent pas d’envoyer aux charbons ses collaborateurs tels que Boun Adallah DIONE et consorts, pour sonder l’opinion nationale sur un éventuel troisième mandat, sur la complicité de certains clans mafieux au Sénégal, qui sont derrière ce peureux et incompétent président Sall, et qui veulent encore mettre notre pays dans des situations de dictature dépassée par le temps.

À mon avis, ce sont des propos objectifs et de propagande du camp de la majorité. Il cherche juste la voie pour y arriver. L’introduction de l’adjectif «consécutif» dans notre Constitution: «Nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs», clôt le débat. Macky Sall est dans son dernier mandat et la Constitution lui interdit d’en faire un troisième, même de se présenter.

POUVOIR AU PEUPLE

Une Constitution claire et nette ne doit pas être interprétée pour des intérêts personnels. Le Sénégal reste et demeure un pays pour nous tous. La vérité républicaine doit être au centre et l’objectif de tous les citoyens, surtout les responsables de nos institutions. Rien ne sera laissé en rade vu qu’il fait déjà partie de son programme de se présenter pour un troisième mandat qui n’a pas sa raison d’être. Nous saisirons la justice tout en sachant à quel niveau elle est corrompue et instrumentalisée, les groupes de presses nationaux et internationaux, nos guides religieux, les ONG et organismes de défense pour l’intégrité de la paix et la stabilité des nations.

Sur le plan politique, des stratégies ont été élaborées et bientôt mises en œuvre avec quelques partis de l’opposition qui représentent dignement le peuple pour faire face à ce régime dictatorial et incompétent. L’opposition est polluée de vautours et d’opportunistes prêts à croquer dans la pomme du pouvoir. L’enjeu de ce dialogue est loin d’aboutir à des consensus qui reflètent l’intérêt du Sénégal, mais juste pour soigner l’image de leurs magouilles.

Juste à retenir: NUL NE PEUT FAIRE PLUS DEUX MANDATS CONSÉCUTIFS !

POUVOIR AU PEUPLE SOUVERAIN !

Adou Khadr DIOKHANE,
Membre du secrétariat national du Pds,
Secrétaire national adjoint chargé de l’industrie et des mines,
Coordonnateur NSK/UKADSI