La patience du Prophète (saws) face aux vexations des polythéistes – Son équité.

Dakarmidi – (Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur)

[Al-Moulk (La Royauté) : 2]

Encore Il dit :

(Voilà bien là des signes. Nous sommes certes Celui qui éprouve)

[Al-Mou’minoûn (Les Croyants) : 30]

Et encore Il dit :

(Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire: «Nous croyons!» sans les éprouver?)

[Al-`Ankaboût (L’Araignée) : 2]

Parce que la volonté d’Allah, sublimé soit-Il, a voulu que ce monde ici-bas soit un lieu d’épreuves, l’être humain doit être testé en ce qu’il n’aime pas et non en ce qu’il aime. S’il vous arrive de nager dans un fleuve dans le sens du courant, la nage vous sera facile, alors qu’en nageant dans le sens contraire, avec un but précis, vous êtes obligé de dépenser beaucoup d’énergie.
J’ai voulu par cette introduction et cet exemple vous faire savoir que si vous désirez l’au-delà et que l’obtention de celui-ci était aussi facile que la vie ici-bas, aussi facile que l’assouvissement des passions et des intérêts, la différence entre le véridique et le menteur ne sera pas claire. Mais, parce que l’au-delà va à l’encontre des intérêts matériels, l’être humain est mis à l’épreuve et le loyale se distingue.
Ainsi l’être humain ne parviendra pas au paradis sans subir d’épreuve en ce qu’il n’aime pas.

On demanda à L’imam Ach-Chafe’y si on devait demander à Allah, la consolidation de la foi ou l’épreuve, il répondit : “Vous ne serez pas consolidés avant de passer l’épreuve.”

De ce fait, si la vie du Prophète (saws) avait été bordée de bonheur, si Allah ne lui avait pas créé d’ennemis, de détracteurs, de contradicteurs, et s’il n’avait pas émigré à Médine ou à At-Tâ’ef, si les incroyants de Qouraïche n’avaient pas comploté contre lui et si son invitation à Allah s’était passée facilement, où aurait été l’épreuve? Comment le Prophète (saws) aurait été un modèle pour les autres inviteurs à Allah. C’est pourquoi la vie du Prophète (bénédictions et paix sur lui) est un exemple à suivre. Il devait passer par un chemin ardu pour donner l’exemple à ceux qui le suivraient. Parce que la base de l’épreuve l’exige, Allah dit:

(Endure (Muhammad) donc, comme ont enduré les messagers doués de fermeté)

[Al-‘Ahqâf : 35]

Nous demandons tous à Allah de nous rendre la vie facile et aisée, de nous donner le succès et la santé mais il faut s’attendre et s’apprêter pour l’épreuve imposée par Allah. Si vous désirez juger l’état d’une automobile, le ferez-vous lors de la descente d’une pente ou de sa montée? Naturellement durant la montée.
Le Prophète (saws) dit:

J’ai été intimidé comme aucun autre à cause de mon invitation à Allah et j’ai été maltraité comme aucun autre à cause de mon invitation à Allah. J’ai passé avec Bilal trente jours et nuits sans rien de ce qui peut nourrir une créature vivante à part le peu qui pouvait être contenu sous l’aisselle de Bilal

Celui qui se trouve dans une situation difficile éprouve de la crainte et c’est un sentiment naturel chez tout être. Nous avons à ce sujet le modèle du Prophète (saws) qui éprouvait de la crainte en sortant de la Mecque. La peur de la tyrannie d’un injuste brutal n’est pas de la faiblesse ni un manque. Le Prophète (saws) qui était le messager d’Allah, le maître des créatures honoré par Allah, l’a connue. Vous pouvez être éprouvé, réussir et vous hausser. L’essentiel est que la peur soit dans l’obéissance à Allah de prendre soin de se trouver là où Allah désire vous voir et ne pas être là où Il ne désire pas vous voir. La peur ne diminue pas votre dignité, ni votre perfection. Quant à vous appauvrir, il arrivait au Prophète (bénédictions et paix sur lui) de ne trouver aucune nourriture arrivée chez lui.
D’après ‘A’icha mère des croyants qui dit:

Le Prophète (saws) entra chez moi un jour et demanda : “Avez-vous quelque chose (à manger)? Je répondis : “Non.” Il dit: “Je continue donc à jeûner.” Puis il est venu un autre jour et je dis : “O Messager d’Allah (bénédictions et paix sur lui) nous avons reçu une bouillie de dattes.” Il dit : “Montre-la moi bien que je jeûne depuis ce matin.” Et il en mangea

[Rapporté par Mouslim]

Il n’est pas honteux d’avoir peur, d’être pauvre, d’être maltraité, vous avez en cela le bon modèle du Prophète (saws) qui dit : “J’ai été intimidé comme aucun autre à cause de mon invitation à Allah” Mais attention, si un homme éprouve de la crainte en faisant de la contrebande est-ce pour Allah? Cette crainte n’a aucune relation avec la religion. Si un être a peur du système, de la loi, de subir une grande pénalité, cette peur se rapporte au monde ici-bas. Nous parlons ici de la crainte pour Allah, “J’ai été intimidé comme aucun autre à cause de mon invitation à Allah”, parce qu’il arrive qu’à cause de votre foi et de votre obéissance à Allah, vous ayez peur:

(à qui ils ne leur reprochaient que d’avoir cru en Allah, le Puissant, le Digne de louange)

[Al-Bouroûj (Les Constellations) : 8