Les parlementaires de la Cpi pour le rétablissement de la légalité constitutionnelle en Gambie

Dakarmidi – L’Assemblée Consultative des Parlementaires sur la Cour Pénale Internationale et l’Etat de Droit, qui s’est achevée samedi à Dakar, invite la communauté internationale à se mobiliser pour le rétablissement de la légalité constitutionnelle en Gambie.

«Nous, parlementaires, représentants des législateurs de (50) pays du monde, participants à la 9ème session de l’Assemblée Consultative des Parlementaires sur la Cour Pénale Internationale et l’Etat de Droit à Dakar (Sénégal) du 9 au 10 Décembre 2016, demandons à toute la communauté internationale de se mobiliser pour le rétablissement de la légalité constitutionnelle en Gambie», indique l’Ag dans sa Déclaration dite de Dakar.

Vendredi soir, le président sortant de la Gambie, Yahya Jammeh, a, après avoir reconnu défaite, rejeté les résultats de la présidentielle du 1er décembre, à l’issue de laquelle Adama Barrow a été déclaré vainqueur. Depuis, les condamnations fusent de partout. Selon l’Union européenne, le rejet du vote par Jammeh peut avoir de “graves conséquences”, alors que l’Union africaine a tout simplement rejeté la volte-face de Jammeh.

Les parlementaires de la Cpi, soucieux du respect de la démocratie, du renforcement de l’état de droit par l’alternance démocratique, condamnent avec la dernière rigueur, l’usage des moyens anticonstitutionnels pour accéder à la magistrature suprême de l’état. «Nous invitons le Président sortant de la Gambie à respecter les résultats issus des urnes le 1er décembre 2016 et sa déclaration reconnaissant les résultats de l’élection présidentielle», poursuit la Déclaration.