Ousmane Sonko : « Le pétrole fait perdre au Sénégal des dizaines de milliards à cause de la fraude fiscale »

Dakarmidi – Selon Ousmane Sonko, le Sénégal perd des milliards à cause du pétrole. L’ancien directeur des impôts et domaines affirme que tout ceci est la conséquence de la loi 2007-27 de 2007, que le président de la République d’alors, Maitre Abdoulaye Wade avait fait voter. Cette loi stipule : « Toute entreprise qui aurait eu à investir à partir de 250 milliards de F CFA au Sénégal bénéficierait systématiquement des exonérations cumulées du code des investissements et du code minier ». Loi qualifiée de catastrophique par l’ex fonctionnaire renseigne Senenews.

Il affirme : « c’est une loi taillée pour Arcelor Mital ». D’ailleurs Ousmane Sonko explique que cette loi avait été l’objet d’un débat posé avec la participation de la société civile. Ceux qui a conduit le gouvernement du président Wade a demandé une évaluation des dépenses fiscales, c’est-à-dire, les exonérations qu’on accorde aux entreprises. « J’ai eu la chance en 2009, de faire le premier rapport, le dernier vient de sortir en 2013 et il montre que sur les mesures que nous avons pu évaluer, le Sénégal perd chaque année plus de 500 milliards de FCFA en termes d’exonérations. Alors que les avantages attendus notamment en termes d’emplois et des retombées économiques ne sont pas au rendez-vous », déplore M. Sonko.

D’après Ousmane Sonko, il y a des similitudes entre le pétrole et les mines. Il renseigne que dès qu’on a commencé à parler de l’or noire, des révélations ont commencées à être faites. D’où l’objet de leur intérêt face à cette question. Le président de Pastef renseigne : « c’est vrai que les premières contributions que nous avons faites, c’était par rapport aux aspects fiscaux. Et nous démontrons dans l’ouvrage qu’il y a une fraude fiscale à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de FCFA ». Par la même occasion, il condamne le fait que l’administration fiscale ferme les yeux, sous la pression de l’autorité qui leur interdit de toucher à ce dossier.

Ousmane sonko rappelle qu’il avait transmis une missive au Directeur des impôts, à Pétrotim, à Aliou Sall pour demander après l’argent du contribuable sénégalais. Ainsi, ils ont obtenu la documentation nécessaire. D’où la découverte faramineuse de cette fraude fiscale autour du pétrole.

La Rédaction