Le nouveau gouvernement à la Une

Dakarmidi – La composition du nouveau gouvernement est le principal sujet à la Une des quotidiens reçus vendredi à l’APS. Ce nouveau gouvernement dont la composition a été rendue publique jeudi soir, est fort de 39 membres. Vox Populi livre les ‘’chiffres clés’’ de ce nouvel attelage gouvernemental : 39 ministres, 8 départs, 8 nouveaux et 8 femmes. La suppression des secrétaires d’Etat est l’autre fait marquant de ce remaniement, note le journal qui souligne ‘’les bizarreries d’un gouvernement de +combat+’’’.
‘’ (….) Ceux qui s’attendaient à de grands changements (….) ont déchanté. Hormis des changements mineurs, le président de la République Macky Sall et son Premier ministre Mahamad Boune Abdallah Dionne ont servi aux Sénégalais du réchauffé. L’ossature de l’ancien gouvernement n’a presque pas changé’’, écrit Vox. Ce nouveau gouvernement a pour tâche de ‘’répondre aux attentes et aspirations des populations’’, selon Le Soleil, qui signale que la création d’emplois sera une ‘’sur-priorité’’.
Dans un éditorial intitulé : ‘’Consolidation des acquis’’, le journal écrit : ‘’Les objectifs de ce nouveau gouvernement seront la consolidation des acquis du gouvernement Dionne 1 qui, avec un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) de plus de 6% sur deux années consécutives, a ainsi enregistré la meilleure performance de l’indépendance à nos jours’’. Walfadjri note que ‘’la révolution n’a pas eu lieu’’ avec la formation du gouvernement Dionne 2. ‘’Macky Sall ravale sa cravache. Le gouvernement aura connu des changements à minima.
En dehors des Secrétaires d’Etat dégommés et de 4 départs, le gouvernement Dionne 2 est un remaniement cosmétique (….)’’, écrit Walf. Le Témoin aussi relève qu’à part les départs de deux grosses pointures comme Mankeur Ndiaaye (Affaires étrangères) et Eva Marie Coll-Seck (Santé), ‘’le nouveau gouvernement ressemble à s’y méprendre au sortant’’. D’où ce constat en Une : ‘’ On reprend les mêmes…..’’ . L’As évoque ‘’une rupture dans la continuité’’, notant que le président Macky Sall ‘’n’a pas opéré de grands changements dans le nouvel attelage gouvernemental’’.
La formation de cette nouvelle équipe relève d’un ‘’jeu de chaises musicales’’, estime Enquête, notant que Abdoulaye Daouda Diallo quitte l’Intérieur pour les Infrastructures ; Sidiki Kaba, précédemment à la Justice, migre vers les Affaires étrangères ; Abdoulaye Diouf Sarr hérite de la Santé, tandis que Aly Ngouille Ndiaye devient ministre de l’Intérieur.

Auteur: Aps – APS