Moussa Faki Mahamat : « La réforme de l’UA est un projet majeur »

Dakarmidi – Dans une interview à Jeune Afrique, le Président de la Commission de l’Union africaine fait le bilan du 29ème sommet de l’organisation.

Le siège de l’Union africaine (UA) a retrouvé son calme après deux jours d’ébullition. Lundi 3 et mardi 4 juillet, les chefs d’État et de gouvernement du continent se sont retrouvés à Addis-Abeba pour le 29ème sommet de l’organisation.

La réforme de l’UA, adoptée en janvier dernier, a été au cœur des discussions, avec notamment la question de son financement. Les principaux conflits du continent tels que ceux qui sévissent en Libye, au Mali, au Soudan du Sud et en Somalie ont également été abordés. Élu en janvier dernier, Moussa Faki Mahamat en dresse le bilan.

Jeune Afrique: Ce sommet est le premier depuis votre élection au poste de président de la Commission de l’UA. Êtes-vous satisfait de ses conclusions ?

Moussa Faki Mahamat : Oui, dans l’ensemble. Depuis juillet 2016, notre priorité est la réforme de l’UA et notamment son financement. Plus de la moitié de notre budget provient de nos partenaires, c’est une situation qu’on ne peut pas supporter plus longtemps si l’on veut réellement l’autonomie de l’organisation et engager le développement économique du continent.

La rédaction