Mondial 2018: impatience à Saint-Pétersbourg

Vendredi 15 juin, Saint-Pétersbourg accueillera son premier match du Mondial 2018 avec à l’affiche un Maroc-Iran presque déjà décisif pour les deux formations. En attendant, la ville se prépare dans une ambiance détendue, alors que les supporteurs et les autochtones s’impatientent. Reportage.

« Je n’arrive pas à y croire, je suis ici au Mondial », lance une Péruvienne venue tout droit de Lima pour suivre son équipe. Derrière elle, l’immense bâtiment du musée de l’Ermitage, qui abrite une collection d’œuvres d’art qui compte parmi les plus belles au monde avec le Louvre à Paris et le Prado à Madrid. Face à elle, un chœur militaire en concert pour fêter l’indépendance de la Russie. Mardi 12 juin, les fans de football s’étaient glissés dans la foule. Des supporteurs marocains, drapeau national sur les épaules, s’enthousiasmaient de cette ferveur, en pleine nuit blanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom