Masaalik-ul Jinaan, la clé de l’assouvissement du cœur et du rassasiement de l’âme – en réponse aux ennemis de l’Islam (Par Shasty)

Dakarmidi- Même si nous avons faim, notre foi soufie peut nous rassasier tandis que même si vous êtes rassasiés en permanence vous ne pouvez pas vous empêcher de vous suicider quand vous avez mal, ou d’être hantés par la solitude quand cette dernière vous prend en appât. Nous, nous aimons la solitude, elle est le meilleur moment pour nous pour contacter le Seigneur!

Notre Dame de Paris en permanence désertée peut être rénovée avec un montant qui avoisinerait le milliard d’Euros mais la mosquée « Massalikul Jinaan » bâtie grâce à celui que vous aviez déporté ne devrait pas l’être et ne devrait pas non plus coûter moins de 5% du budget de réfection de votre église. Quelle hérésie, quelle hypocrisie!

Ici, sans aucun dégrèvement d’impôt, les disciples ont promis et agi, là-bas chez vous, les promesses n’ont été respectées jusque-là qu’à hauteur de 15%. La foi nous a poussés à agir, tandis que le doute vous a imposés l’indécision.

Dakar fêtera ce joyau ce 27 Septembre, une date mémorable, estampillée dans notre histoire, et les musulmans le rempliront tous les jours, en y célébrant Dieu dans la profondeur de leur foi et dans la belle exaltation de sa grandeur infusée de magnanimité.

Khadimur Rassoul (psl) était serein dans son exil, ne demandant ni nouvelle de sa famille ni date de son retour (qu’il maîtrisait parfaitement). Tandis que les colons qui le persécutaient, avaient souvent versé de chaudes larmes provoquées par la nostalgie des siens laissés en Occident, ou la sollicitude qu’ils n’arrivaient pas à supporter, ni à canaliser.

Les groupes de colons tour à tour avaient craqué tandis que chaque jour était une fête pour Cheikhoul Khadim, cette grâce qui émanait de Dieu, dont tous les secrets lui avaient été révélés par son maître, le Saint Illustre, Tâ-Hâ (psl) à toutes les échelles de l’univers magnifié.

L’érection de cette énième mosquée chez nous est la preuve de l’échec de l’occident sur nos terres et le début d’une ère nouvelle appuyée par la foi et non par la philosophie de Ferry, inspiratrice de la 3é République française.

L’affaire du Tonkin en est la preuve tangible, « À bas Ferry! Jetez le dans la Seine! Mort au Tonkinois! » clamait une foule déchaînée le 30 Mars 1885 sur le Pont de la Concorde, nous étions alors à Paris entre la Seine et le Quai des Tuileries.

Au même moment, et à plus de 7000 kilomètres à vol d’oiseau, exactement à Lambéréné, Cheikhoul Khadim incrustait dans nos chairs les itinéraires du Paradis (Masaalik-ul Jinaan), la voie de l’épanouissement du coeur et du rassasiement de l’âme.

Massalik était entre Niary Tally et Bopp, et Cheikhoul Khadim par ses miracles l’a fait déplacer dans l’avenue qui porte son nom (avenue Cheikh Ahmadou Bamba des HLM) Insufflant cette instruction à Abdoulaye Wade, un de ses disciples accomplis

Et c’est parce qu’il s’est éteint en Seyduna Muhammad (psl) qu’il est devenu le sauveur de l’humanité.

Voilà pourquoi il vous est impossible de nous atteindre, ou de faire couler la merveilleuse histoire de ce merveilleux homme dont toute la vie fut dédiée et marquée par Dieu, le Prophète et le Livre Saint. Ses rétributions coule de sources.

Vive l’Islam à travers ce nouvel édifice, un joyau pour l’Afrique noire, Masaalik-ul Jinaan!

Sheikh Alassane Sène « Tarëe Yallah »
Humble disciple du Prophète Muhammad (psl)