Les «Gaulois» épinglés par le président Macron montent au créneau

Dakarmidi – Les Français, des « Gaulois réfractaires au changement » ? La petite phrase lâchée par Emmanuel Macron mercredi 29 août 2018 à Copenhague, devant la communauté française au Danemark, n’en finit pas de provoquer réactions et critiques dans l’Hexagone, notamment du côté de l’opposition et des syndicats.

« Les Gaulois réfractaires, ce sont les partis politiques » et non les Français, a justifié ce jeudi matin le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux sur la chaîne publique France 2. Interrogé sur Radio Classique, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno le Maire, évoque pour sa part un « constat amusé ».

Mercredi à Copenhague, rendant hommage à la flexisécurité mise en œuvre par les Danois, le président français déclarait : « Ce qui est ici possible est lié à une culture, un peuple marqué par son histoire, et ce peuple luthérien qui a vécu les transformations des dernières décennies n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement. »

Ce n’est pas la première fois que le président français tacle le peu de goût supposé de ses compatriotes pour les réformes. Il l’avait déjà fait en2017 en Roumanie , évoquant les Français qui « détestent les réformes ». Mais cette nouvelle petite phrase intervient alors que les organisations syndicales et patronales ont commencé mercredi à défiler à Matignon.

Bref, elles sont reçues par le Premier ministre et par les ministres du Travail et de la Santé. Les « irréductibles Gaulois » de Force ouvrière proposeront ce jeudi aux autres syndicats une mobilisation et une grève interprofessionnelles en octobre contre la politique du gouvernement, a annoncé le secrétaire général du syndicat, Pascal Pavageau. La CGT, qui était mercredi à Matignon, a déjà donné son accord.