L’Elysée dément choisir les journalistes habilités à suivre Emmanuel Macron en déplacement

Journalists make live report prior to the visit of French President to the troops of France's Barkhane counter-terrorism operation in Africa's Sahel region in Gao, northern Mali, on May 19, 2017. French President's visit in Mali is his first trip outside Europe since his inauguration on on May 14, 2017. / AFP PHOTO / POOL / CHRISTOPHE PETIT TESSON

Dakarmidi – Plusieurs médias ont protesté contre l’organisation de la communication présidentielle, notamment concernant le déplacement au Mali.

L’Elysée a assuré ne pas avoir cherché à « imposer un journaliste plutôt qu’un autre » lors du déplacement du chef de l’Etat au Mali, dans un courrier adressé ce vendredi 19 mai à RSF en réponse à une lettre ouverte des sociétés de journalistes de plusieurs grands médias.

« Il va de soi que nous avons ouvert l’option aux rédactions mais jamais imposé un journaliste plutôt qu’un autre (…). Les journalistes qui se sont inquiétés peuvent se rassurer : l’Elysée n’entend pas faire le travail des rédactions », indique ce courrier dont des extraits sont publiés dans un communiqué de Reporters sans Frontières.

Une quinzaine de SDJ, des dirigeants de médias et RSF avaient protesté jeudi 18 mai contre l’organisation de la communication présidentielle, s’inquiétant notamment du choix des journalistes l’accompagnant dans son déplacement au Mali. Selon le courrier cité par RSF, l’Elysée affirme que sa démarche « est le contraire d’une démarche de fermeture : elle est une démarche d’ouverture ».

The huffingtonpost.