Législatives : Les refondateurs du «Rewmi» d’Idrissa Seck réaffirment leur ancrage dans « Bennoo »

Dakarmidi – Le Groupe pour la « refondation de Rewmi » a tenu, hier, sa première convention nationale pour faire le bilan des deux années de travail. Au cours de cette rencontre, le coordonnateur national dudit Groupe du parti d’Idrissa Seck, Oumar Sarr, a réaffirmé l’engagement des militants et sympathisants à travailler avec « Bennoo » pour une victoire écrasante aux législatives.

Le Groupe pour la « refondation de Rewmi » renouvelle son engagement à accompagner le président Macky Sall, pour une victoire éclatante aux législatives du 30 juillet prochain.
Une déclaration faite par le coordonnateur national dudit Groupe, le député Oumar Sarr, lors d’un grand rassemblement de la convention nationale regroupant l’ensemble des militants issus des 36 départements du Sénégal.

« Nous sommes avec Macky Sall pour poursuivre l’œuvre exaltante de construction nationale, mais surtout pour repositionner le Sénégal sur l’échiquier des grandes diplomaties africaines », indique le député. Oumar Sarr justifie ce choix du fait que le contexte politico-économique mondial exige une vision et une méthode adéquates des gouvernants. « Toutes ces qualités constituent la force du président Macky Sall. C’est pourquoi nous sommes avec « Bennoo » pour donner une victoire éclatante à cette Coalition à laquelle nous appartenons », souligne-t-il.

Plusieurs hauts responsables de la coalition « Bennoo Bokk Yaakaar » ont pris part à cette rencontre aux allures de meeting. Cette forte mobilisation, selon le coordonnateur national, témoigne l’engagement des militants et militantes à repositionner le « Rewmi » qui a été déstructuré, vidé de sa substance et dont les enfants sont aux abois.

Faisant le bilan des deux années de refondation, Oumar Sarr estime que celui-ci est largement positif. « Sur les 45 départements du Sénégal, 36 sont présents à cette rencontre. A cela s’ajoute les 183 élus et les nouvelles adhésions de militants venus du Pds et de Bëus Dou Niak », soutient l’honorable député qui réaffirme son ancrage dans « Rewmi ».

« L’urgence, ce n’est pas de convoquer un congrès ou de créer un parti. La seule bataille qui vaille, aujourd’hui, c’est de gagner les législatives », ajoute M. Sarr qui lutte pour que le « Rewmi » soit bien implanté partout au Sénégal. Toutefois, il précise que l’action politique des refondateurs doit toujours s’inscrire sous le signe de l’éthique, à travers des choix désintéressés.

La Rédaction