Législatives  2017: Ces soi-disants héritiers de Wade en chute libre

Dakarmidi – Après la sanglante défaite de Me Wade à la présidentielle de 2012, ils étaient très nombreux à se déclarer héritiers de l’ex Chef de l’Etat : mais leurs résultats, ne semblent pas confirmer leurs prétentions pour les législatives 2017. Jadis barrons ou lieutenants du régime de Wade, ils sont devenus presque insignifiants de part leur résultats.  L’ex ministre de l’Intérieur Me Ousmane Ngom de Sénégal « Ca kanam » n’est pas représentatif et a fini par rejoindre la coalition présidentielle; tout comme ses ex frères d’armes du duo Pape samba Mboup-Farba Senghor laminés dans ces élections. Quid de celle qu’on dénommait « lionne de Bambey » qui voit son emprise restreinte vu les résultats provisoires. Seul Modou Diagne Fada aurait gagné son fief natal (Darou Mousty) mais a perdu toute sa zone de contrôle ou d’influence. Est-ce parce que leur maitre est toujours là qu’ils peinent à voir le soleil ?  C’est à se demander au regard de leur résultats aux législatives de 2017.

La rédaction