Le doyen Magib Sène écrit aux professeurs Boubacar Boris Diop et Souleymane Bachir Diagne: « préparez les futures générations sans vous quereller »

Dakarmidi- J’ai lu avec une attention soutenue les textes polémiques des éminents intellectuels Sénégalais que sont Souleymane Bachir Diagne et Boubacar Boris diop. Les deux exposés m’ont tellement émerveillé que je n’ai pas résisté à la tentation de vouloir les apprendre par Coeur tant j’ai été fasciné par leur densité intellectuelle et scientifique.

En tant que Sénégalais, il m’est difficile de voir deux monuments, sommités incontestables, issus de notre peuple, entretenir une polémique qui risque de déboucher sur des appréciations infertiles et des considérations à la limite incompréhensibles tant pour l’un que pour l’autre.

Les querelles byzantines et scolastiques n’ont jamais fait prospérer les idées et les théories des plus élémentaires aux plus complexes. Les adversaires de Cheikh Anta Diop qui ont toujours combattu ses idées peuvent trouver dans votre confrontation une occasion inespérée pour mieux planter leurs banderilles même si c’est à votre corps défendant.

J’ai encore souvenance du débat houleux qui avait a l’époque opposé les professeurs Cheikh anta Diop et Raoul Lonis. Un échange qui avait pris des proportions telles que le président Senghor s’était vu obligé de mettre fin à cet accrochage intellectuel.

Des pseudos intellectuels adversaires farouches de Cheikh Anta avaient profité de l’occasion pour trainer ce dernier dans la boue avec des arguments qui frisaient le mépris et la haine. Le professeur Lonis n’était pas non plus épargné.

Mon voeu le plus ardent est que votre débat reste dans le cadre d’une confrontation féconde des idées pour le plus grand bénéficie des non initiés dont je fais partie. C’est un appel que je vous lance humblement, convaincu que vous vous entendrez en bons intellectuels de la plus belle des manières. Il ne sert à rien de se recroqueviller dans ses seules et uniques convictions pour espérer gagner un duel entre sommités. Vous êtes tous les deux des références qui ont la responsabilité d’éduquer et d’enseigner ceux qui comme moi ont soif de connaissances. La meilleure manière d’y parvenir est de mettre en synergie vos nombreux acquis dans ce domaine aussi complexe au service de tous les apprenants du monde. Je suis persuadé que vous pouvez y parvenir car vous êtes des pédagogues de renommée mondiale qui font et qui continueront de faire la fierté du Sénégal.

En réalité dans vos deux textes, ce qui devait sembler être une opposition vous a finalement rapproché. Cheikh Anta Diop! Dont les découvertes ne peuvent plus s’éloigner des faits historiques qui fondent et feront le monde de demain.

Recevez chers éminents hommes de culture mes pensées affectueuses.

Votre grand frère Majib Sène