L’Assemblée nationale accepte la création de la Chambre de commerce, d’industrie et de services

Dakarmidi – L’Assemblée nationale a adopté, vendredi, le projet de loi instituant la Chambre nationale de Commerce, d’Industrie et de Services (CCI-Sn) et ses démembrements régionaux, a appris l’APS. « Cette réforme permet aux Chambres consulaires de jouer pleinement leur mission de promotion économique, donnera une force de frappe au secteur privé » a soutenu le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, Alioune Sarr.

Le ministre a soutenu devant les députés que « les Chambres régionales favorisent l’expression territoriale qui a un contenu économique très important » lit-on dans la livraison du jour du journal Le Soleil. Alioune Sarr a ajouté que « le constat, c’est que les Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture ont un budget modeste qui ne leur permet pas de faire le travail du secteur privé. Elles ne répondent pas, dans les foires internationales, à la mission de promotion qui leur est dévolue ».

Par ailleurs, a relevé le ministre, « là où la Chambre du Burkina Faso a 10 milliards de frs CFA de budget, l’ensemble des CCI-Sn, ne totalisent qu’un budget de 500 millions de frs CFA ». En plus « les mandats des Chambres de Commerce des 14 régions ont expiré depuis le 31 décembre 2016 », un vide juridique qui a justifié la procédure d’urgence de cette loi, a dit Alioune Sarr. La mutation vise à renforcer l’action des institutions consulaires dans la réalisation des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE) et de l’Acte 3 de la décentralisation, a fait remarquer le ministre.