L’Arabie Saoudite et ses alliés chargent davantage le Qatar avec la publication d’une liste de terroristes liés à cet émirat

Dakarmidi – L’Arabie saoudite et ses alliés, qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, ont publié ce vendredi 9 juin une liste de personnes et organisations qui seraient liées à des activités « terroristes » soutenues, selon eux, par le Qatar. Les 59 personnes et les 12 organisations qui figurent sur cette liste « sont liées au Qatar et sont au service d’un programme politique suspect du Qatar », indique un communiqué commun.

Cela démontre que le Qatar « affirme d’un côté lutter contre le terrorisme alors que d’un autre, il soutient, finance et héberge des organisations terroristes », selon les termes du communiqué. Ce document émane de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Bahreïn, pays du Golfe voisins du Qatar, ainsi que de l’Egypte, informe RFI. Ils affirment tous qu’ils ne ménageront aucun effort pour pourchasser ceux qui se trouvent sur cette liste.

Celle-ci contient au moins deux noms déjà cités au plan international, présentés comme étant des financeurs du terrorisme et contre lesquels le Qatar a pris des mesures, selon un récent rapport du département d’Etat américain.

Parmi les personnes désignées sur cette liste, figurent par ailleurs des personnes ou des organisations originaires d’Egypte, de Bahreïn ou de la Libye. Par ailleurs, 18 sont des Qataris, dont des membres de la famille régnante de l’émirat, y compris un ancien ministre de l’Intérieur. Dans les 12 entités montrées du doigt, on retrouve Qatar Charity, qui se présente comme l’agence d’action humanitaire de l’émirat et qui est présente dans de très nombreux pays.

La Rédaction