Khalifa Sall libre – Wade Macky réconciliés… savourons en attendant la suite ! ( Par Papa Ibrahima Diassé)

Dakarmidi- La mosquée Massalikul Jinan est ouverte.
Wade et Macky se sont publiquement réconciliés.
Khalifa SALL est libre.
Le retour de Karim Wade imminent….?
Et quoi d’autre encore…?
Quelle autre surprise du chef peut bien sourdre derrière les méandres bénies de la sainte Massalikul Jinan ?
48h, 48h seulement ont suffi au leadership de Serigne Mountakha Mbacké pour organiser le désordre et remettre les pendules à l’heure au sommet de l’Etat. Il a réussi un coup de génie, là où beaucoup ont échoué en bouleversant de facto le climat de méfiance et de haine politique qui sévissait sous nos cieux ces dernières années.

Comme sous l’effet d’une baguette magique, j’allais dire d’une invocation divine, il s’est attaqué aux axes les plus névralgiques, à savoir : Macky et les Wade et Macky et Khalifa SALL, décrispant de fait, les relations hautement tendues qui les désunissaient.
Le spirituel a sans doute pesé de tout son poids sur le temporel. Ce qui fait penser que compte tenu de la particularité du contexte sénégalais, la religion doit être positionnée au centre de la République. La preuve, tout s’est tramé en douceur et à la bonne heure, puis l’écho de la nouvelle raisonna comme un tonnerre à travers le monde. Le Sénégal des sénégalais, par les sénégalais et pour les sénégalais; s’est réveillé ai-je envie d’hurler !

Et le salut ne pouvait venir que de « notre islam » confrérique exemplaire et enviable notamment le mouridisme à travers Serigne Mountakha Bassirou M’Backé, haut guide de cette communauté, conscient du poids social qu’il porte en tant que patriarche. Il vient de démontrer aux dirigeants, qu’il nous est possible de prendre notre destin en main, s’unir au nom de la nation et bâtir un Sénégal libre, porté par des citoyens autonomes et entreprenants.

Après juste une semaine passée à Dakar, il réussit à réunir tout le gotha politique autour d’un idéal commun qui dépasse les clivages et les protocoles d’usage, en plaçant le spirituel au cœur des sentiments.
Et tous, quels que soient les rangs et qualités, relégués au stade de talibés. Seul le symbolisme éloquent qui entoure la mosquée a eu droit aux honneurs.
C’est dire que le guide spirituel n’a pas ouvert que Massalikul Jinaan, il a aussi ouvert les demeures et les cœurs et y a insufflé par son sourire affiché, de l’amour et de la joie. Même les pulsions directement affectées, ont subi en profondeur la chirurgie divinement adoucissante de Mountakha.

De la même manière, il a chassé les démons qui hantaient nos dirigeants politiques en les faisant agir dans l’irrationalité, l’intolérance et l’inélégance. Mettant dans la foulée notre pays, au seuil d’un nouvel épisode politique qui semble se rapprocher plus et mieux de la démocratie et de l’état de droit.
Alors notre obscur paysage politique s’illumine tout bonnement. Ils sont nombreux dans les rangs de l’élite politique à devoir retrouver un second souffle, les moins jeunes eux, vont juste y trouver une brèche pour se lancer espérant une carrière honorable. Car est grande ouverte désormais, la porte d’un dialogue politique inclusif qui laisse apparaître les prémices d’une entente durable facilitée par le règne finissant du PR Macky Sall.

Mais en attendant tous ces calculs politiciens brouillants, force est de reconnaître qu’un vent de miséricorde se propage sur nous. Profitons de cette décrispation qui se lit sur le visage serein de nombre de Sénégalais militants de la paix, auparavant envahi par des traits tirés et des rides lourdes. Il ne doit pas en être autrement, lorsqu’on considère le travail de titan réalisé sur investissement personnel du khalife des Mourides. Son œuvre ne doit aucunement être vendangée pour les intérêts crypto-personnels d’un individu quel qu’il soit.

Et donc en attendant la suite des événements, les seuls faits à retenir sont : Macky et Wade ont fumé le calumet de la paix, Khalifa SALL dort chez lui auprès de sa famille, la sublime mosquée Massalikul Jinaan rayonne par sa beauté généreuse au grand bonheur des fidèles qui y prient chaque jour. De grands moments de privilège offerts par le ciel et qui doivent être mis à contribution pour concilier ceux qui doivent l’être, le peuple et les dirigeants politiques et entre ces derniers.

D’aucuns s’attardent sur comment ont été mené les retrouvailles au sommet entre Wade et Macky d’autres plus curieux tentent d’inspecter les moindres détails pour comprendre les contours de la libération par grâce présidentielle de Khalifa SALL. Il est certes important d’édifier le peuple sur les événements qui marquent l’évolution politique du pays, mais à force de vouloir tout zieuter, on finira par creuser un peu plus le fossé entre des adversaires politiques qui malgré tout, continuent de se regarder en chien de faïence. Encore que ce pays traîne toujours derrière lui, les fantômes les plus sinistres de son histoire politique notamment sans être capable, semble-t-il, de s’en débarrasser pacifiquement, même si quelques hommes remarquables vont se sacrifier et consacrer un bon moment de leur existence à cette tâche.

Retenons en définitive qu’il est des moments de l’histoire d’une Nation où, l’union sacrée prime sur tout.

Vive l’union sacrée
Que Dieu bénisse le Sénégal 🇸🇳 !
Papa Ibrahima Diassé