Justice : la défense de Khalifa Sall dans la discorde après la lettre au Chef de l’État

Dakarmidi – La lettre des conseils de khalifa Sall, Mes Ciré Clédor Ly, Demba Ciré Bathily et Sydou Diagne, adressée au président de la république, risque de semer la division au sein de la défense du maire de Dakar.

L’un des plaideurs joint au téléphone par le quotidien « L’As », se dit surpris et gêné. « Le trio qui défendait Karim Wade a son propre agenda, mais cela risque de se retourner contre notre client, Khalifa Sall ».

Une réunion est prévue demain à la prison de Reubeuss pour remettre les pendules à l’heure. « Ils sont en train de semer la Zizanie et notre client est mécontent et inquiet. Au début, il y avait cinq avocats, maintenant, nous sommes 17.Pourquoi écrire au Président ? Il faut se battre devant le prétoire », confie l’avocat de Khalifa Sall joint par le quotidien de Sicap.

Toujours selon les dires de la source de « L’As » « Khalifa Sall voulait une conférence de presse de sa défense, mais une partie lui a fait croire qu’il doit lutter contre le temps pour, ne pas se retrouver inéligible ».

Soulignant le fait pour lequel le maire de Dakar serait inéligible la robe noire martèle qu’il faudrait qu’une définition définitive le condamnant soit rendue avant les élections. Ce qui pour lui, est « impossible, à moins d’être un sorcier ».

La Rédaction