Le jour ou Allah sauva Moussa et son peuple de pharaon

Dakarmidi – Lorsque le Prophète -bénédiction et salut soient sur lui-  émigra à Médine, il trouva les Juifs qui jeûnaient le jour d’Achoura. Il leur demanda : « Quel est ce jour que vous jeûnez ? » Ils répondirent : « C’est un grand jour durant lequel Allah sauva Moussa (Moïse) et son peuple, et noya pharaon et son peuple. Moussa le jeûna alors pour remercier Allah, donc, nous le jeûnons également. ». Le Prophète dit :  « Nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moussa que vous».

Résumé de l’histoire de Moussa -sur lui la paix- avec pharaon

Voici en résumé l’histoire de Moussa avec pharaon. Lorsque Moussa quitta l’Égypte avec ses troupes, pharaon le suivit avec son peuple. Quand les deux groupes furent à portée de regard les uns des autres, Moussa se dirigea vers la mer avec son peuple, alors que pharaon et son peuple s’approchaient d’eux. Les compagnons de Moussa s’écrièrent : ils nous ont rejoints! Allah inspira alors à Moussa de frapper la mer de son bâton. Il la frappa et s’ouvrirent douze chemins, comme le nombre de tribus. Lorsque Moussa et son peuple empruntèrent le chemin et en sortirent, pharaon et son peuple le suivirent. Puis, quand ils furent tous au complet, Allah donna l’ordre et la mer se rabattit sur eux, leurs corps périrent noyés et leurs âmes dans le feu de l’enfer pour y brûler.

Allah dit : « Le feu de l’enfer, auquel ils seront exposés matin et soir. Et le jour où l’heure arrivera, on dira: faites entrer pharaon et ses proches au plus dur des châtiments.» (Celui qui pardonne v. 46)

Ils servirent d’exemple pour ceux qui réfléchissent, tel est la conséquence des péchés.

Allah dit : « Nous fîmes traverser la mer aux Enfants d’Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et inimitié. Puis, quand la noyade l’eut atteint, il dit : « Je crois qu’il n’y a pas d’autre divinité que Celui en qui ont cru les Enfants d’Israël, et je suis parmi les soumis! » (Yûnus v .90)

On lui répondit : « Maintenant ?! Alors qu’auparavant tu as désobéi et tu étais parmi les corrupteurs! Aujourd’hui, nous allons épargner ton corps, afin que tu sois un signe pour tes successeurs. Mais beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à nos signes d’avertissement.» (Yûnus v .91-92)

Puis la mer le rejeta, afin qu’ils s’assurent qu’il fut bien mort, alors qu’il disait: « Je suis votre seigneur le très haut! » (Les anges qui arrachent les âmes v. 24)

Et aussi : « Je ne connais pas pour vous d’autre divinité que moi! » (Les récits v.38)

Ainsi est la finalité de l’injustice et de la tyrannie, et le châtiment de l’au-delà est encore plus pénible et permanent.