Joseph-Antoine Bell, ancien gardien de but des lions indomptables : « Dans l’histoire de la CAN, il y a deux faits qui marquent le Sénégal »

Dakarmidi – Consultant de RFI pour la CAN Total 2017, le légendaire gardien de but des lions indomptables du Cameroun, Joseph-Antoine Bell s’est une énième fois, prononcé sur le match tant attendu qui oppose ce samedi à 19h GMT à Franceville, le Sénégal au Cameroun, match comptant pour les quarts de finale de la coupe d’Afrique des Nations

Et Bell s’est voulu très clair dans son argumentaire, « Depuis le début de la compétition, le Sénégal a fait un parcours sans faute »  Sur un plan purement sportif, les Sénégalais sont les favoris. Mais dans un match, il existe d’autres ingrédients que les statistiques du moment. Par exemple, les Sénégalais n’ont pas d’histoire de vainqueur à la CAN, alors que les Camerounais en ont une. Dans l’histoire de la CAN, il y a deux faits qui marquent le Sénégal : il a organisé une phase finale en 1992 et a été éliminé par le Cameroun, et la seule fois où il est parvenu en finale, il a perdu aux tirs-au-but face au Cameroun encore une fois [en 2002, ndlr] a argumenté le consultant camerounais.

Ce n’est pas tout car Joseph-Antoine Bell ira jusqu’ au bout de son idée : « comme en Afrique en général on aime bien croire à l’irrationnel, il est bien possible que dans leur tête, les Sénégalais se disent que la forêt camerounaise doit abriter des choses que l’on ne trouve pas au Sénégal. Je ne peux pas entrer dans la tête des joueurs sénégalais pour savoir à quel point ils croient au marabout du quartier ! Mais il faut quand même dire une chose, beaucoup de joueurs sénégalais ne sont pas nés au Sénégal et il est possible que cette histoire de forêt ne les atteigne pas. », a encore dit l’ancien international camerounais.

La Rédaction