Japon : la mort par excès de travail, reconnue mais pas traitée

Dakarmidi -Si le « décès par excès de travail » (« karoshi » en japonais) est de plus en plus reconnu, les Japonais travaillent toujours trop.

Pour les seuls salariés à temps plein, la moyenne de travail annuelle se maintient au niveau élevé de plus de 2 000 heures. © Frédéric Soreau
Le jour de Noël 2015, une jeune employée japonaise de la méga-agence de publicité Dentsu se suicidait. Elle avait 24 ans et avait été engagée à la fin de ses études, quelques mois auparavant. Cette semaine, ses proches et des avocats ont obtenu que ce drame soit reconnu par les autorités comme un « décès par excès de travail » (« karoshi » en japonais).