Idrissa Diallo président du MPK:  » Khalifa est entré en prison en bonne santé et s’il lui arrive quoi que ce soit… »

Dakarmidi – Les souteneurs du maire de Dakar commencent à s’imaginer le pire pour leur camarade, actuellement en détention préventive et mettent en garde le chef de l’État sur d’éventuels problèmes de santé  qui pourraient arriver à Khalifa Sall en geôle.

Pendant que d’autres s’activent pour la libération sans délais de Khalifa Sall, le Mouvement Khalifa Président, (MKP) par la voix de son coordonnateur Idrissa Diallo lui, attire l’attention de l’opinion sur les risques que pourrait engendrer l’arrestation du maire de Dakar, notamment sa santé et tient pour responsable, au cas échéant, le chef de l’État.

 » Khalifa est entré en prison en bonne santé et s’il lui arrive quoi que ce soit, Macky Sall en sera tenu responsable », prévient le maire de Dalifort d’emblée avant de s’attaquer aux différentes poursuites contre des responsables politiques.   » C’est une cabale politique qui sape les fondements démocratiques de notre société mais également une attitude injuste et indigne du pouvoir sur des hommes de valeurs « , peste-t-il.

Selon le camarade de Barthélémy Dias, Khalifa Sall est une « victime » d’une cabale politico judiciaire juste parce qu’il est le choix du peuple qui s’est lassé de 5 années de discours et de slogans vides de Macky Sall.  » Elle est où la gouvernance sobre et vertueuse ? Le Sénégal est en danger avec un ministre des Finances, Amadou Bâ et un directeur général des impôts et domaines, qui sont militants à la base « , souligne M. Diallo pour qui, dit-il « le parti est avant la patrie aujourd’hui ».

 » Le MKP refuse cette attitude stérile du spectateur et dénonce avec véhémence cette cabale politico-judiciaire dont le seul objectif est de liquider Khalifa Sall, un adversaire avec une notoriété et une popularité grandissante mais qui est encombrant pour le régime actuel. Les membres du mouvement s’engagent à porter le combat sur tous les fronts pour faire face aux effronteries d’un pouvoir incapable de résoudre tous les problèmes des Sénégalais et veut liquider un adversaire politique qu’il juge gênant » , lit-on dans leur déclaration.

La Rédaction