Guy Marius Sagna se prononce : ‘BIENVENUE KHALIFA SALL EN PRISON NÉOCOLONIALE. LA LUTTE CONTINUE !’

Dakarmidi- Paraphrasant Nelson Mandela, j’avais dit que ma liberté, notre liberté, ne sera jamais complète sans celles de Kalifa Sall, de Adama Gaye et de Karim Meïssa Wade.

Après l’élargissement de Adama Gaye, je suis heureux de la libération de Khalifa Sall qui a résisté d’une belle résistance à l’oppression dont il était victime à Rebeuss. Bravo et félicitations à tous ceux qui ont lutté pour sa libération. Je pense fortement à tous les Barthélémy Dias ainsi qu’à toutes les Lafia Diop.

La lutte continue. Elle continue pour la libération de Karim Wade, pour le recouvrement de tous les droits de Khalifa Sall, pour la liberté totale de Adama Gaye et Guy Marius Sagna.

Bienvenue en prison à Khalifa Sall. Oui parce que même hors des 37 prisons du Sénégal, le Sénégal est une prison néo-coloniale opprimée par l’impérialisme et les classes sociales exploiteuses qui ont besoin de ce système démocratique néocoloniale qui exclut des candidats, emprisonnent des résistants…

La question est: quelle est la prochaine victime du président Macky Sall ? Oui, quand Karim est sorti de Rebeuss, Macky pouvait emprisonner Khalifa car impossible pour lui de maintenir à la fois Karim et Khalifa en prison.
L’essence de la gestion Macky Sall est de piller et laisser piller notre pays sans être poursuivi donc sans perdre le pouvoir. C’est pourquoi il a emprisonné Karim, emprisonné Khalifa et les a exclu tous les deux de la dernière élection présidentielle. Maintenant que Khalifa est sorti de Rebeuss Macky peut emprisonner un autre.

La prochaine victime du président Macky Sall a pour nom le courant politique anti-impérialiste et son plus grand tribun actuel Ousmane Sonko. Sonko a déjà été victime de Macky qui l’a radié de la fonction publique.
Macky Sall a le choix de l’embarras anti-démocratique: l’emprisonnement de Ousmane Sonko, l’empêcher d’être candidat à la prochaine élection présidentielle, l’édification d’un front « Tous contre Ousmane Sonko »…

Soyons prudents!
Soyons vigilants!
Préparons-nous à faire face!