Gouvernement HCCT, Assemblée Nationale : Le Macky en fait trop

Dakarmidi – Sans s’en rendre compte, Macky Sall donne raison à ceux qui doutent ou flinguent cette histoire de « Gouvernance sobre et vertueuse ». Le Palais présidentiel est étonnement pléthorique. Le gouvernement compte 39 ministres, un nombre jamais atteint dans l’histoire du Sénégal. Les salaires de ces gens du gouvernement perçus avec l’argent du contribuable, sont ahurissants à cause de leur dimension onéreuse et ruineuse pour certains secteurs nationaux.

La 12ème Législature de cette Assemblée est désastreuse et improductive avec un excédent de députés incultes, cumulards, absentéistes et somnambules. Pire, les salaires de ces députés sont terriblement supérieurs à ceux des Législatures précédentes. Et aujourd’hui, le régime veut augmenter leur nombre.

Un palais tarabiscoté de ministres conseillers

Un Président de la République, clé de voûte des Institutions et Chef de l’Etat, a naturellement besoin de Conseillers. Il n’a pas besoin de trublions commères, ni d’indolents dénigreurs, ni factieux hâbleurs, encore moins d’accompagnateurs de voyage d’une inutilité chicanière dont la seule et unique manière d’exister est de calomnier, de verser dans le dénigrement et d’envahir les média pour étaler une phraséologie difforme et informe d’un fade pédantisme.

Le Président de la République a plutôt besoin autour de lui d’esprits alertes, de traceurs de destin, de bâtisseurs de cité et de technocrates chevronnés qui participent dans l’ombre à la marche du pays. Certes, on compte dans le Palais présidentiel un grenier de hautscadres d’une compétence indiscutable, d’une bienheureuse discrétion, d’une lucide atavique et d’une utilité nationale incommensurable.

 Mais le Palais compte trop de politiciens de courtes plumes et trop de trublions qui ne sont que des maîtres-chanteurs toujours prêts à jeter des galets sur l’APR et Macky Sall si jamais ils sont supplantés. Aucun Sénégalais ne peut dire le rôle qu’ils jouent, ni leur apport dans la politique d’Emergence encore dans la marche du pays. Et ils disposent de salaires faramineux, de juteux véhicules de fonction, d’avantageux bons d’essence et de privilèges indus en accompagnant le Président Macky Sall partout où il va hors du Sénégal, au moyen de l’argent des Sénégalais. Qu’apporte, au Sénégal, cette meute de Ministre-Conseillers, de Conseillers et certains Ministres et Secrétaires d’Etat dont les fonctions et même les noms sont inconnus des citoyens ? Voila la question !

Un gouvernement démesurément pléthorique

Les Sénégalais attendaient un gouvernement restreint, efficace et performant, impérativement soumis à une obligation de résultats et de comptes rendus. Mais le gouvernement actuel comprend une quarantaine de ministres, de ministres délégués et de Secrétaires d’Etat. Les Secrétariats d’Etat n’existaient que du temps de Abdou Diouf.

Plus d’une décennie après, Macky Sall les fait revenir, juste pour caser des amis de Madame et des militants activistes. Les Sénégalais sont tous dans l’incapacité de dire exactement la désignation, l’appellation ou la dénomination des Ministères, tellement ils sont nombreux avec une écrasante majorité de membres dont personne ne peut donner un seul mot ou un seul acte qui relève de son utilité.

Les Sénégalais aiment Macky Sall. Il dispose d’une Premier ministre modeste, ingénieux, compétent et doué en gouvernance. Mais dût quiconque en être offusqué, le régime en fait trop avec les Institutions, avec des offres de sinécure à des personnes déjà défaitedu temps de Wade, des personnes qui diabolisaient Macky Sall à une date récente et pour le diviniser aujourd’hui avec une indigne fourberie.

Après ce HCCT, l’Assemblée nationale !

Les Sénégalais savent tous que le HCCT est une Institution circonstancielle et contextuelle de recasement d’un éternel perdant et un silo de transhumants qui confirment et confortent Victor Hugo pour qui, « quand on ne croit en rien, on est prêt à tout faire ». Les Sénégalais ont, en majorité, voté Oui lors du Référendum de Mars. Mais ils ne savaient pas que ce HCCT et la hausse du nombre de députés figuraient dans les nouvelles propositions

Personne ne veut du HCCT et de la hausse du nombre de députés. Ce sont des fardeaux budgétivores où on ripaille à huis clos pour sermonner après, parce que certains de ceux qui y siègent sont encore incapables de convaincre de son utilité. Le HCCT est la seule Institution de la République qui n’a même pas de siège. Du jamais vu ! Il coûte trop cher aux Sénégalais parce que les postes internes n’étant que des butins. Et voilà que le Macky cherche à augmenter le nombre de députés en parlant de députés de la Diaspora.

La comédie et la parodie sont flagrantes. Etre Sénégalais de l’extérieur, vivre loin du Sénégal et vouloir en même temps siéger à l’Assemblée nationale, y être régulier et participer aux sessions, n’est pas du sérieux dans une Assemblée nationale qui dispose d’une Commission des Sénégalais de l’Extérieur !

Cette hausse du nombre de députés n’est qu’un diagramme politicien pour caser des camarades de parti et incliner l’équilibre institutionnel de l’Assemblée nationale. Avec la création d’Institutions nombreuses et budgétivores et la spirale de nominations politiciennes, le Macky ne fait que s’ensevelir dans un maquis blafard !

Le Piroguier (Rewmi)