Gambie : L’option militaire « décrétée », l’heure de la vérité a sonné

Dakarmidi – Il était presque prévisible vu l’attitude de Jammeh qui a très tôt décliné son désir de ne quitter le pouvoir sans l’examen  de son recours par la Cour Suprême gambienne.

Tout compte fait, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) chargée de résoudre la crise gambienne a, finalement décidé de faire elle, recours à l’option militaire après l’échec  des différentes missions de médiation, informe « Sud Quotidien ».

Selon la même source, dans un communiqué daté du 17 décembre (mis sous embargo pour ne pas entraver la mission de médiation du Président Buhari) et rendu public hier, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) confirme le déploiement militaire de ladite institution en Gambie, en cas de refus de Yaya Jammeh de céder le pouvoir, à Adama Barow, Président démocratiquement élu. Le communiqué précise que la mission sera placée sous l’autorité réquisitoire du Président élu, Adama Barrow, et «restera aussi longtemps que nécessaire en Gambie».