Forum Business ACP – Union européenne,Afrique de l’Ouest et Afrique centrale : « L’organisation de ce business forum constitue assurément une très grande opportunité à saisir par le secteur privé en vue d’obtenir des informations précises, pertinentes et détaillées sur les principaux instruments de financements mis à leur disposition » souligne Monsieur Amadou HOTT

Dakarmidi- L’hôtel Novotel de Dakar a abrité ce Mercredi 06 Novembre 2019 la cérémonie d’ouverture de la réunion d’Information, de Partage des connaissances et de Mise en Réseau en matière de Développement du Secteur Privé des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) sous la présidence de Monsieur Amadou Hott, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Une rencontre où Monsieur Amadou Hott a tenu un discours pertinent et productif pour l’atteinte des objectifs du plan Sénégal Émergent qui ne peut laisser en rate le secteur privé.

«  Pour mémoire, l’approche globale proposée par le Cadre de coopération conjoint ACP-UE pour le soutien au développement du secteur privé dans les pays ACP consiste à favoriser le développement d’un secteur commercial plus concurrentiel et plus responsable, actif sur les marchés locaux, régionaux et internationaux. L’atteinte de cet objectif exige toutefois :
– la promotion d’un cadre stratégique et réglementaire favorisant l’émergence d’un secteur privé local et concurrentiel qui tient compte du secteur informel ;
– l’amélioration des possibilités d’exportation et d’accès aux marchés ainsi que l’intégration des États ACP dans l’économie mondiale ;
– le renforcement des capacités productives et entrepreneuriales dans les secteurs qui peuvent contribuer à atteindre une croissance plus inclusive et durable.

Pour mémoire, l’approche globale proposée par le Cadre de coopération conjoint ACP-UE pour le soutien au développement du secteur privé dans les pays ACP consiste à favoriser le développement d’un secteur commercial plus concurrentiel et plus responsable, actif sur les marchés locaux, régionaux et internationaux.

Il est proposé d’y contribuer via :
• la promotion d’un cadre stratégique et réglementaire qui favorise l’émergence d’un secteur privé local et concurrentiel et qui tient compte du secteur informel ;
• l’amélioration des possibilités d’exportation et de l’accès aux marchés ainsi que l’intégration des États ACP dans l’économie mondiale ;
• le renforcement des capacités productives et de l’entrepreneuriat dans les secteurs qui peuvent contribuer à atteindre une croissance plus inclusive et durable. »

 

Laisser un commentaire