Festival international de Jazz de Saint-Louis : risque d’annulation de la prochaine édition à cause d’une dette de 70 millions de fcfa CFA

Dakarmidi – Le président de l’association Saint-Louis Jazz, Ibrahim Diop a annoncé au cours d’une rencontre de presse que la 26e édition du festival international de Jazz n’aura pas lieu, si les dettes liées à l’organisation ne sont pas payées. Il déclare avoir un gap de 70 millions à recouvrir.

« L’édition de 2017 a couté 300 millions de fcfa aux organisateurs. Une somme que ces derniers « peinent encore à rembourser », indique le président de l’association Saint-Louis Jazz festival. En effet un gap de 70 millions de fcfa fait tache : « Nous vivons jusqu’ici des tensions de trésorerie. Nos partenaires tardent à réagir. Nos engagements ont été énormes, nous avons des dettes a payées », indique-t-il, des propos rapportés par « L’Observateur ».

Il s’y ajoute selon Ibrahima Diop, « le manque de soutien des saints-lousiens ainsi que les représentants de l’Etat, notamment les hôteliers qui n’ont pas mis la main à la pâte pour la tenue de l’événement ».Il souligne que « Saint-Louis Jazz n’a reçu qu’une enveloppe de deux millions de la part du ministère de tutelle ».

Ibrahima Diop invite tous les acteurs, sponsors et partenaires à réagir pour lui permettre d’honorer les engagements pris envers des particuliers et à l’endroit de certains structures financières notamment la banque avec un crédit de campagne de vingt millions de francs CFA, pour le payement de certaines charges.

Il termine en martelant que « personne n’organisera le festival international de Jazz, tant que les dettes n’auront pas été payées ».

La Rédaction