Faux permis de visite : nouveau scandale à la Cour d’appel avec le cas Barthélémy Dias

Dakarmidi – Nouveau scandale à la Cour d’appel de Dakar. L’affaire de faux permis de visite refait surface. Un des agents de l’institution judiciaire a procuré le document à un conseiller de Barthelemy Dias pour faciliter son accès à la prison de Rebeuss.

Il semblerait qu’il s’agit d’un faux permis, puisque désormais, le sésame doit être délivré par le juge de l’application des peines. Mais, pour le cas d’espèce, c’est au niveau de la Cour d’appel que cela a été livré, avec le cachet du procureur général. L’affaire est jusque là gérée en sourdine entre le procureur général et le Bureau des affaires générales de la Division des investigations criminelles (Dic) qui se trouve au Palais de justice Lat Dior.

Selon l’obs, c’est un agent très connu au niveau du Palais de justice, qui l’a livré au conseiller outrepassant les instructions qui étaient de ne pas livrer de permis ni pour Barthelemy Dias ni pour Khalifa Sall. Le Procureur général a interpellé tous les substituts généraux qui disent n’avoir pas mis le cachet. Apres une investigation poussée et après avoir interrogé le conseiller, il a découvert que c’est cet agent qui lui a délivré le permis, mais avec l’aide d’une autre personne qui lui a mis le cachet.

Cette histoire a fini d’installer un climat délétère à la Cour d’appel, ou la méfiance est de mise. Ce, surtout après le scandale des « ordres de mise en liberté » délivrés par Lamine Diagne. Jusqu’à présent, au niveau du juge de l’application des peines, la délivrance des permis pour le maire de Dakar et de Mermoz Sacré-Coeur n’est pas automatique. Il faut presque passer un interrogatoire pour espérer décrocher le sésame.

La rédaction