Farba Senghor répond à ceux qui pensent qu’il ne pese pas en politique

Dakarmidi – Farba Senghor n’entend pas chômer après son expulsion du Parti démocratique sénégalais (Pds). Il a fini de mettre en place  son mouvement politique dénommé « Mbollom Wade » et entend avec cette entité, faire peser tout son poids sur l’échiquier politique national. L’ancien chargé de la propagande du Pds ira aux élections législatives avec l’Action nationale pour le développement (And) de Moustapha Diop Djamil.

Aussitôt après sa sortie du Pds, Farba tend la main à tous ses frères démocrates qui croient en Wade, mais ne se voient plus dans la démarche de leur parti. «la page est clôturée par le Pds qui a pris la décision de m’exclure définitivement du parti. Nous nous engageons ainsi dans une nouvelle voie. Comme je le dis, depuis le début, seuls deux responsables du parti, en occurrence l’ancien député Talla Diouf et Aïdara Sylla, ont tenté une médiation avant que Karim Wade ne leur ferme sa porte», a déclaré M. Senghor, qui participait au séminaire de formation pour la constitution et le dépôt des dossiers de candidature pour les élections législatives.

«Je n’ai certes pas eu des nouvelles de Wade, mais il reste mon mentor. Je ne renierai jamais tout ce qu’il a pu faire pour moi et pour le pays ; je n’ai rien contre Abdoulaye Wade, je sais par contre qu’il y a des manipulations de part et d’autre. Mes adversaires disent souvent que je n’ai pas de base politique, parce qu’ils m’ont fait un coup de Jarnac pour le Plateau, mais il faut se rappeler qu’Abdoulaye Wade n’a jamais pu gagner Dakar et il est devenu président du Sénégal, Karim Wade non plus n’a jamais gagné son bureau de vote, pourtant il est adulé par le Sénégal. J’ai une base nationale. Je suis la seule personnalité politique du Pds qui est connu dans les zones les plus reculées du Sénégal», a-t-il soutenu.

La Rédaction