Exclusif – Moukabaro très peiné par la disparition de son beau-fils Khadim Ndiaye

Dakarmidi – Il est parti, défrayant la chronique, l’acte de son épouse, non moins fille du célèbre marabout Sérigne Babacar Mbacké Moukabaro, l’a sorti de l’anonymat. Tout est parti d’une question de seconde épouse, une nouvelle voiture que Khadim Ndiaye venait d’acheter, et voulait faire la surprise à son épouse comme à une scène de théâtre. Et survint le drame. Choc terrible. Et pourtant, Moukabaro le père n’est pas violent, il a d’ailleurs enseigné à tous ses disciples la discipline, et la recherche permanente de Dieu dans l’endurance.

Alors, comment sa fille a outrepassé cet enseignement jusqu’à penser sanctionner l’acte de son époux par l’assassinat? Y-a-t-il un motif valable pour ôter la vie à une créature, surtout quand cette dernière attend un bébé de son « assassin »? Khadim est parti samedi, le bébé est arrivé 48h après sous la tristesse de toute une famille. Ses cris de douleur dans la flamme ont dû certainement résonner et continueront de résonner dans les oreilles du bébé dans le ventre de sa mère à l’acte démesuré et au-delà même. Elle vivra avec ce fardeau au-delà de son existence sur terre.

Son père est cloîtré dans le silence depuis le drame, marqué par cet événement qui aurait pu être évité. Un crime passionnel qui appel à réfléchir, une leçon pour tous. Moukabaro en est le grand perdant, son disciple très attaché à lui est parti, sa fille bien aimée sera lourdement sanctionnée par la justice. Une communauté jusque là calme s’est révélée par ce crime, devenu le sujet de débat de tous les foyers, qui remet encore sur la scène publique les jalousies excessives et les crimes passionnels.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom