Exclusif Dakarmidi : la superstition gagne du terrain au Palais, les deux fleuves de l’île à Morfil à l’origine de la « pédale douce » du Chef de l’Etat

Dakarmidi – Le Chef de l’Etat sera l’hôte du Fouta dans quelques jours, au grand bonheur des populations du nord, particulièrement celles habitant l’île à Morfil, où  il avait prévu de passer la nuit, dans la demeure du premier magistrat de la localité.  Abdoulaye Elimane Dia, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un fidèle des premières heures du Président, mais qui malheureusement n’aura pas cet honneur de voir le premier des sénégalais dormir sous ses toits. Il assiste en effet, à un retournement de situation de la dernière minute. Une raison purement politique est passée par là, elle est évoquée en haut lieu et ne  satisfait guère les organisateurs du voyage grandement déçus par les manoeuvres de l’entourage de l’homme qui porte les initiales « PR ».

Selon nos radars, depuis quelques jours les pro Abdoulaye Daouda Diallo ont tout fait pour saboter cette nuit unique et historique que Macky Sall allait passer avec les habitants de l’île. Et par « vice », pour rendre la thèse plausible, il fallait éviter à tout prix le contact direct entre le maire de l’île à morfil et son hôte, l’on soulève la théorie mystique des deux îles et le danger qu’il y’a pour un chef d’Etat de passer la nuit entre deux fleuves, alors qu’ici, il s’agit du fleuve Sénégal et d’un de ses bras, le Doué.

Il faut juste rappeler que l’Île à Morfil est la plus grande île du Sénégal. Elle se situe dans le nord du pays, entre le fleuve Sénégal  et l’un de ses bras secondaires, le Doué précisément. Et ironie du sort, l’entourage du premier des sénégalais ayant cru à cette niaiserie, a mordu à l’hameçon, et déconseillé son patron de voir la danse de la belle étoile, version île à Morfil, au grand bonheur du ministre de l’Intérieur, qui avait déclaré à ses partisans, avec assurance que Macky Sall n’allait pas passer la nuit chez Abdoulaye Élimane Dia, son plan a finalement marché.

Sauf revirement de dernière minute, le Président et sa suite feront seulement quelques heures dans l’île et pourtant, il est clair qu’entre deux fleuves subsistent le bien, le sacré et le vent frais qui y est respiré est source curative et bénite. La superstition a encore giflé le « Macky » qui croit à tout ce qu’on lui fait renifler et qui évite tout le bien que toute l’île attendait de la visite de son hôte, laissant dérouler le tapis rouge à l’inanité sans goût ni saveur.

Nous y reviendrons

La Rédaction