Exclusif Dakarmidi – Avant le réveil des éléments de la DIC, plus de 300 personnes retirent discrètement leurs commentaires sur la page Facebook d’Adama Gaye

Dakarmidi – Ils l’ont soutenu, encouragé et même excité à davantage attaquer Macky Sall et son régime. Et au retour nul ne s’est manifesté pour le défendre dans ses heures sombres de détention. Pire encore, plus de 300 personnes par peur de se voir arrêter ont discrètement retiré leur commentaires sur la page Facebook d’Adama Gaye avant le réveil des limiers de la DIC.

Il est au Sénégal très difficile de défendre des principes, de se battre contre un régime, surtout sur les réseaux sociaux, où une meute de personne te suit, t’adule et te pousse à commettre la bourde de ta vie, et là, l’accompagnement ou le compagnonnage s’arrête. Pour preuve, visitez la page Facebook d’Adama Gaye, plus de 300 personnes ont retiré leurs commentaires, un peu plus de 1000 personnes se sont désabonnées à sa page. Et rares sont les pages Facebook de ses suiveurs où on voit sa photo au profil ou un texte de soutien qui soulagera ses proches.

Adama Gaye est seul à mener sa traversée, même ses amis de la presse ne sont pas tendres avec lui. Nul ne lui souhaite ce qui lui arrive bien évidemment mais dans beaucoup de cercles intellectuels il est considéré comme un anti-républicain.

Les khalifistes ont décidé de ne pas se mêler de ce combat, car il n’avait pas épargné leur leader. Les karimistes se lavent les mains car il avait traité leur leader de voleur et son père Wade d’incompétent. Les Sonkoïstes l’ont zappé car il s’était attaqué à leur leader.

Alors où Adama Gaye va-t-il puiser ses soutiens? La société civile ne compte pas non plus mouiller le maillot à son profit, les chefs religieux de la confrérie à laquelle il appartient ne donneront pas de position nous révèle une source proche de la haute hiérarchie. Tout semble déboucher sur une équation sans solution pour lui.

La justice sénégalaise a-t-elle les moyens de conduire équitablement cette affaire? Toutes ces questions sont actuellement sans réponse!

La rédaction