Exclusif Dakarmidi – Adama Gaye en garde à vue à la DIC, l’épouse d’un grand chef religieux l’avait pourtant averti

Dakarmidi – L’irrespect d’Adama Gaye envers la République fut profond, très profond. Durant plus de 06 ans, le journaliste, expert en pétrole s’est attaqué sans mettre de gant au Président Macky Sall, avec parfois des mots qui ont choqués et la toile et la presse. Cette dernière d’ailleurs pour des raisons de pudeur n’a jamais voulu relayer ses propos qui frisent l’injure et la calomnie.

Interpellé hier matin par la DIC par surprise, Adama Gaye a eu le temps de poster sur sa page Facebook cette convocation, qu’il avait prise à la légère. L’annonce fut relayée très vite par la presse, avec des commentaires sur sa page: « grand vas-y nous sommes derrière toi », ou encore « rien ne t’arrivera, on va faire face », ou plus puissant encore « les sénégalais seront tous à la DIC pour dire non à cette énième forfaiture ». Adama Gaye était alors requinqué, attendant que les limiers de la DIC soient débordés par les foules de manifestants. Au final, personne ne s’est déplacé pour le soutenir, le décor devant la DIC était le même comme à ses jours ordinaires. À part quelques marchands ambulants qui quittaient le Lycée Lamine Guèye pour rallier Ponty, ou quelques jeunes qui cherchaient des infos au bureau de la douane pour le prochain examen de la direction, RAS (rien à signaler). On pouvait même organiser une séance de thé devant les locaux sans être dérangé.

Plus d’une cinquantaine de publications ont été épluchées devant lui, violentes, injurieuses, il ne pouvait qu’accepter les faits, car encore actifs sur son profil Facebook. D’autre part, ceux qui commentaient ses posts, sont vites retournés, discrètement sur sa page supprimant leurs commentaires un à un. Quelle désolidarisation!

Il y a quelques mois, une grande dame, épouse d’un grand chef religieux, cousine par ailleurs d’Adama Gaye, avait convié ce dernier à Touba pour le conseiller sagement de la tournure que prenaient ses violentes déclarations. Conseils que n’a jamais suivi le journaliste.

Alors que le clou s’enfonce davantage pour lui, Adama Gaye risque soit le mandat de dépôt ou par miracle le contrôle judiciaire. Sa première nuit au commissariat fut normale, aucune faveur ne lui a été accordée. Les limiers semblent être très remontés contre lui, ils ne sont pas d’ailleurs les seuls car ces derniers temps, Mr Gaye s’attaquait à tout ce qui bouge, la justice, l’armée, les députés, les ministres, le Président de la République himself étant le plus visé. Bonjour à offense au Chef de l’Etat. Et cela doit aussi servir à tous ceux qui veulent donner leur opinion sans le moindre respect des fondements de la République. À méditer !

La rédaction