Élections en Afrique du Sud: l’EFF fait stade comble pour son dernier meeting

Dakarmidi – Ce week-end, tous les partis politiques tenaient leur dernier grand meeting à Johannesburg en vue des élections du 8 mai. L’ANC du président Cyril Ramaphosa est assuré de conserver la majorité des voix, mais depuis 10 ans le mouvement ne cesse de perdre du terrain. Dimanche 5 mai, le parti radical de gauche de Julius Malema a fait le plein dans le stade d’Orlando, au cœur du township de Soweto.

Julius Malema a tenu son dernier meeting au cœur de Soweto, fief de l’ANC, le parti au pouvoir. Une véritable provocation. Devant plus de 40 000 sympathisants survoltés, il s’en est pris au parti au pouvoir, dénonçant la corruption et l’affairisme de ses dirigeants.

Un message qui porte auprès des jeunes, comme ce jeune militant excédé de ne pas trouver de travail. « L’ANC joue avec les gens, mais nous ne sommes pas stupides. Nombreux de ceux que nous avons élus dans le passé sont impliqués dans des scandales. Ils servent leur propre intérêt au détriment des pauvres. Ramaphosa aussi, il est là depuis depuis 94, il est au courant de tout ce qu’il se trame à l’intérieur de l’ANC. »

L’EFF de Julius Malema n’existe que depuis 6 ans, mais s’est imposé comme la 3e force politique du pays. Son leader s’est fait le porte-parole des jeunes, des pauvres et des déçus, à l’instar de cette jeune femme.

« Cette terre nous appartient, elle est à nous ! Nous devons voter pour ceux qui tiennent leur promesse. L’ANC est au pouvoir depuis plus de 25 ans, ils n’ont rien fait pour nous. Je n‘arrive même pas à vivre avec mon salaire. Je n’ose même pas dire combien je gagne tellement c’est bas, c’est une honte. »

Julius Malema a appelé ses sympathisants à se mobiliser le jour du scrutin. Mais selon la commission électorale, 52 % des moins de 30 ans ne se sont pas inscrit pour aller voter.

Rfi