Education : Quand WhatsApp s’invite au Bac !  

Dakarmidi – Les élèves se sont appropriés rapidement du sujet n°1 à la veille des épreuves des anticipées de philosophie du baccalauréat 2017, par le concours des réseaux sociaux. Le réseau social, WhatsApp, a été mis à contribution par les potaches pour favoriser la disponibilité du sujet.

«Après la rupture du jeûne, un groupe d’élèves m’a proposé le sujet n°1 pour correction, alors que je sortais du lycée. Un autre élève m’a montré ce sujet qui lui a été envoyé par WhatsApp, sous format photo d’un papier. Je les ai éconduits» confie un professeur d’un lycée à Dakar qui a préféré garder l’anonymat au journal SudQuotidien

En attendant d’y voir plus clair, la Coordination des enseignants et examinateurs de Philosophie dit avoir entendu des échos d’une éventuelle fuite venant de leurs collègues.

Pour Abdoulaye Sow, «si les faits avèrent, nous demanderons l’annulation des épreuves. Si ces cas de fuites sont avérés, cela relève d’une gravité extrême».

«Nous ne pouvons pas cautionner que des candidats aient par devers eux le sujet du bac à la veille des épreuves. Nous sommes en train de réunir toutes les informations nécessaires nous permettant de prendre nos responsabilités», a confié Abdoulaye Sow.

Selon son coordinateur, la Ceep n’hésitera pas à demander l’annulation de cette épreuve, si la fuite est prouvée. «Sans quoi nous boycotterons la correction des épreuves. Car, nous considérons qu’il n’y a pas eu d’examens. Cela relève d’une gravité extrême si nous parvenons à réunir tous les éléments», s’est indigné M. Sow.

Rappelons que récemment encore l’épreuve de mathématiques, soumise au prestigieux concours général a été annulée. Ce, à cause de «la négligence» d’un professeur avait soutenu le ministre de l’éducation nationale, Sérigne Mbaye Thiam.

La Rédaction