Déclaration de patrimoine : les membres du gouvernement se bousculent devant l’Ofnac

A quelques jours de l’ultimatum donné par le président Macky Sall aux membres du gouvernement; pour la déclaration de leurs patrimoines, c’est la bousculade l’Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac). Les assujetties font le déplacement en masse devant la présidente Seynabou Ndiaye Diakhaté pour mettre sur la table toutes les informations relatives aux biens meubles et immeubles, ainsi que les actifs dont ils sont détenteurs.

D’après des sources à la Rfm, la sortie du Président Macky Sall, en date du 13 juillet 2020, a agi comme un « électrochoc ». La loi n°2014-17 du 02 avril 2014 relative à la déclaration de patrimoine a confié à l’OFNAC la responsabilité de recevoir les déclarations de patrimoine des personnes assujetties.

Depuis la réélection du président Sall en 2012, ces dernières ont refusé de le faire. Suffisant pour le chef de l’Etat de leur donner, lors du Conseil des ministres du 13 juillet dernier, un délai d’un mois (avant fin août) pour passer devant l’Ofnac.

En ce qui concerne les assujetties, il s’agit du président de l’Assemblée nationale, le Premier Questeur de l’Assemblée nationale, les ministres, le président du Conseil économique, social et environnemental, tous les administrateurs de crédits, les ordonnateurs de recettes et de dépenses, les comptables publics effectuant des opérations portant sur un total annuel supérieur ou égal à un milliard (1.000.000.000) de francs CFA, lit-on sur le site de l’OFNAC.