Débat autour du 3ème mandat : Aux deux premières institutions du pays (Par Yamoussa A. Camara)

Dakarmidi- Excellences,  Il y a cinq jours j’ai adressé une lettre ouverte à l’honorable député Ousmane Sonko lui demandant de saisir le parlement afin de finir la couture de l’article 27 qui mettra clair définitivement son contenu, pour qu’évidente la loi soit précise dans sa forme, et son fond n’aura plus besoin de tremper dans un débat stérile puisqu’il reflètera clairement ce pourquoi il a été soumis au référendum.

À Son Excellence Mr Macky Sall

Mr le Président de la République, je ne doute point de votre sincérité quant à partir à la fin de votre second mandat, celui-ci en cours, qui doit être considéré comme le dernier. Vous vous êtes courageusement battu en 2012 avec d’autres leaders pour que Wade parte, vous vous êtes engagé à verrouiller certains dispositifs de la constitution dont l’article 27. Il serait alors sage de guider votre majorité à rendre précis le contenu de ce dernier.

Au Président de l’Assemblée Nationale

Excellence, vous êtes à deux pas de rentrer dans l’histoire de la nation et d’écrire l’une de ses plus belles pages. Vous avez avec cette occasion, la chance de rendre au peuple tout ce qu’il a fait pour vous par les pouvoirs qui lui sont conférés. Alors usez de la sagesse pour que l’article 27 puisse être précis dans son fond comme dans sa forme. Vous êtes à deux pas de la retraite, le peuple mérite que vous lui soyez reconnaissant, ceci est loin d’une leçon de morale, mais un œil ouvert sur un sentier qui risque d’être obscur si l’argumentaire de l’article 27 reste flou.

Aux honorables députés de la majorité

Vous avez crié sur tous les toits que votre collègue Ousmane Sonko ne vous tient ni en estime ni en respect. Car dit-il dans toutes ses sorties que l’épanouissement du peuple ne vous intéresse nullement. Alors vous avez l’occasion de montrer que cette facette qui vous est collée est loin de refléter l’image pour laquelle vous avez été élus. Repenser et compléter l’article 27 est d’une extrême urgence. Vous avez le choix entre le trahir ou le « garnir ».

La couture complète de l’article 27

« Le mandat est de 5 ans renouvelable une fois. Nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs ». Voici ce que dit l’article. Il est incomplet car il donne l’option au Président en exercice de poser sa candidature en 2024. Si l’article est dépiécé, il ne peut en aucun cas tenir compte des 7ans du premier mandat, car là l’énoncé parle de deux quinquennats et non d’un septennat et d’un quinquennat. Si la phrase « Nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs » était le chapeau, la phrase « Le mandat est de 5 ans renouvelable une fois » n’attenterait point ni à l’article ni même aux consciences. C’est là qu’il est important de finir sa couture par voie parlementaire avec cette phrase:

NB – Celui de 7 ans du Président qui précède son mandat de 5 ans en cours est considéré comme son premier mandat déjà consommé

Yamoussa A. Camara

Pour Dakarmidi