Crise au PS : Tanor convoque Abdou Diouf pour tenir Khalifa

Dakarmidi – Contrairement à ses allégations, Abdou Diouf n’a jamais demandé à Ousmane Tanor Dieng de soutenir Macky Sall. De sources sûres, les deux anciens barons du Parti socialiste ne se sont pas vus depuis deux ans.

Acculé dans son soutien aveugle à Macky Sall par des militants du Parti socialiste (Ps), le président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) s’est réfugié derrière l’ancien chef de l’Etat, Abdou Diouf, qui lui aurait demandé de toujours avoir des relations huilées avec le nouvel fort homme du pays. «Ma relation avec le Président Abdou Diouf date de très longtemps et nous avons toujours entretenu d’excellents rapports. Un jour, il  m’a confié d’ailleurs, que le président Macky Sall est un grand travailleur. Et il m’a dit qu’il souhaiterait que nous entretenions des relations très huilées», confiait-il à Serigne Mbaye Sy Mansour à la veille du Maouloud. Aujourd’hui, de sources sûres, nous sommes en mesure de dire qu’il n’en est rien et que c’est Ousmane Tanor Dieng qui tente de mouiller Diouf qu’il n’a pas vu depuis belle lurette.

Très élégant, l’ancien président de la République, qui séjourne discrètement au Sénégal depuis quelques temps, n’a pas voulu le démentir pour ajouter à la confusion qui règne au Ps, parti dont il ne s’est mêlé de rien depuis son départ du pouvoir en 2000. S’y ajoute, comme Abdou Diouf le dit souvent, il a des relations suffisamment fluides et privilégiées avec Macky Sall qu’il n’a pas besoin d’intermédiaire entre eux. La cassure entre les deux hommes est tellement grandissante que Diouf avait zappé son ancien ministre chargé des Affaires présidentielles de la liste des invités au deuxième mariage de sa fille Yacine. C’est plutôt, Karim Wade, fils de son successeur à la tête de l’Etat ou encore Doudou Wade, qui y étaient invités. La seule personne du Parti socialiste qu’Abdou Diouf voit régulièrement et qui lui prépare parfois à manger, c’est Aminata Mbengue Ndiaye, sa parente de Louga.

De plus, ce sédatif de Tanor, sorti par baguette magique pour tenter de calmer la base, n’a pas produit les effets escomptés. De nombreux militants se sont radicalisés et continuent de se braquer contre la direction de leur parti qui veut les livrer pieds et mains liés au chef de l’Alliance pour la République (Apr).

Walfquotidien