Crise à l’IPRESS : Cheikh Ndiaye (COJER de Tivaouane) brûle Racine Sy et remet Oumar Faye (Léral Askanwi) à sa place…

Dakarmidi- Mamadou Sy Mbengue, Directeur  Général de l’IPRESS, vient de trouver un soutien de taille au sujet de son âpre  combat contre le Président du Conseil d’Administration de l’institution précitée, Mamadou Racine Sy.  Face à la presse, Cheikh Ndiaye, un des responsables de la Convergence des Jeunesses Républicaines (COJER) du département de Tivaouane a, ainsi, pris fait et cause pour  l’édile de la Ville de Maodo. «Depuis des mois, la crise qui couve à l’IPRESS, tient la vedette de l’actualité nationale. Des gens grassement payés par Racine Sy, le PCA de la boîte,  exercent un acharnement inouï sur la personne du Directeur Général Mamadou Sy Mbengue. On peut citer Oumar Faye de «leundeumeul Askanwi», pardon, «Léral Askanwi». Voilà un courtisan sans emploi qu’on manipule pour salir la réputation d’honnêtes citoyens. Il faut qu’il arrête son sale boulot. Il n’est ni un modèle ni une référence pour personne»,  a lancé, rageusement, Cheikh Ndiaye. Et le Président Directeur Général de King Fahad d’en  prendre pour son grade : «Ce Racine Sy là n’est pas un bon collaborateur du Président de la République  son Excellence Macky Sall. Il s’abrite derrière une série d’attaques pour avoir la peau de ses cibles. C’est un manque  notoire de courage.  Il est le principal instigateur de l’atmosphère exécrable qui règne, aujourd’hui, au niveau de l’IPRESS. S’il ya un problème, on doit le discuter au sein du Conseil d’Administration. Mais, malheureusement, il le dirige à distance. C’est un grand absentéiste. Il n’a donc aucune leçon de morale à donner à qui que ce soit. Toute cette clameur qu’il anime ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau car,  Dieu est avec les justes. Il a assombri l’industrie touristique et veut en faire de même avec l’IPRESS. Et le jeune apériste, de dédouaner le Maire SY : «Racine Sy n’a rien apporté au Président Macky. Son compagnonnage avec lui est loin d’être couvert du sceau de la franchise, de la sincérité et de la loyauté. Ce pouvoiriste se croit indispensable et fait toujours montre d’une arrogance indicible.  Ses piètres performances électorales en 2014  sont encore là, visibles. Il a été battu à plate couture dans  propre son fief de Podor .Il sabote, aujourd’hui, la dynamique d’émergence enclenchée  par le régime du Président Sall. Quant ‘à Mamadou Sy Mbengue, il a très tôt cru au leadership du Président Macky. Depuis 2012, il a gagné toutes les élections. Il a beaucoup aidé à l’encrage du parti présidentiel, partout,  dans le département de Tivaouane et, ailleurs. Il ne boxe pas dans la même catégorie que  cet homme-là», croit savoir Cheikh Ndiaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom