COVID19: MIEUX VAUT PORTER UN MASQUE SUR LE NEZ QUE PORTER UN MASQUE À OXYGÈNE ! (Par Aly SALEH)

Des vaccins sont en cours de préparation certes, mais sont loin d’être utilisables car leurs toxicités sont méconnues. Même dire qu’on aura un vaccin en Janvier serait prématuré selon certains scientifiques.

Mieux vaut faire très attention car une double infection de grippe ou de palu et Covid serait catastrophique. Nous sommes au mois d’Aout et en cette période d’hivernage, il y a énormément de viroses, d’angines, de gastro-entérite, de bronchites, de paludisme,…

Donc ce n’est pas le moment de se relâcher dans les gestes barrières.

Ce que l’on pourrait reprocher aux autorités c’est d’avoir un train de retard sur ce qui s’est passé, on leur demande d’anticiper au lieu de réagir au jour le jour.

La prochaine étape devrait être la vaccination antigrippe, et il faut que les sénégalais adhérents à ce message de prévention.

Ce qu’il faut éviter c’est de casser cette barrière de transmission car Il y a encore beaucoup d’inconnus. Même l’évolution du virus reste inconnue. C’est une maladie qui touche tout l’organisme, le cœur, les reins, le cerveau,… Rappelez-vous le premier patient qui est mort, était un Professeur, il est mort d’une embolie pulmonaire et pas du coronavirus directement.

Les jeunes sont pointés du doigt et pourtant on est tous dans le même bateau, jeunes comme moins jeunes. Même si les jeunes sont moins malades ou asymptomatiques et peuvent contaminer les plus vulnérables. Mais on est quand même passé d’un couvre-feu doublé d’un Etat d’urgence à un « il faut se lâcher » pour le développement de la croissance économique. Et puis la communication a été trés irrégulière. C’est ce que l’on pourrait appeler une lâcher-prise ordonnée par le gouvernement au profit de l’économie.

L’utilité du masque dans la rue est devenue, dans le débat public, un élément central.
Comme désormais on doit vivre avec la Covid 19, on a l’obligation de respecter les consignes des soignants. Et l’une des alternatives pour l’heure c’est le port du masque. Et Il faut le porter correctement en couvrant bien le nez et la bouche. Ceux qui refusent de le faire, doivent savoir que porter un masque est de loin mieux que porter un masque à oxygène dans une salle de réanimation.

On a suivi une interview récente du Professeur Raoult où il remet en cause l’efficacité du masque et de la contamination par aérosol, c’est à dire le fait d’être dans une pièce, de ne pas se toucher, de ne pas se faire la bise, de ne pas partager de couvert et pourtant de transmettre le virus.

On a beaucoup parlé de la responsabilité des médecins, mais il faut aussi parler de celle des journalistes, avec certaines interviews comme celle du Pr Raoult dans laquelle il délivre son message tel quel sans quasi aucune contradiction en face, on a l’impression qu’on va plus consulter l’oracle plutôt qu’une interview scientifique sérieuse.

Ce que l’on devrait apprendre du virus, c’est une chose: l’humilité…
On a présenté ce virus comme la grippe, on s’est trompé, il faut avoir plus de recul.
La question de l’immunité n’est pas tranchée.

Ne jouons pas sur des paris aléatoires. Le message de prévention est simple, mettons le masque, lavons nous les mains et restons à distance.

Aly Saleh journaliste/Chroniqueur