Cour Suprême de la Gambie : Les juges d’ailleurs

Dakarmidi – Le contexte et les réalités du moment ont permis de lever un coin du voile sur  la Cour Suprême gambienne devenue la grande attraction du moment depuis que Jammeh a décidé d’introduire un recours pour contester les résultats des élections présidentielles issus des urnes?

Une juridiction bien particulière par le fait qu’aucun des  six juges qui y siègent, en plus du Président, ne sont natifs du pays. Ils sont tous des étrangers. Qu’est-ce qui explique ce fait? Notre langue au chat.  Nous sommes au pays de Jammeh. Sachez juste que par faute de quorum, la date de l’examen du recours du président sortant a été renvoyée  au 10 janvier prochain,

En effet, l’actuel patron de la Justice Gambienne est lui-même nigérian. Il se nomme Emmanuel Fagbenle et a été nommé président de la Cour suprême le 4 février 2014. Il avait remplacé ainsi Ali Nawaz Chowhan, que Jammeh est allé chercher jusqu’au Pakistan pour lui confier la Cour suprême de son pays.

Chowhan qui a été limogé le 6 mars 2014, avait travaillé auparavant au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, dit-on. Le Pakistanais avait lui, pris la place d’une Ghanéenne dénommée Mabel Maame Agyemang. Ainsi, en deux ans, de 2014 à 2015, trois juges se sont succédés à la tête de la Cour suprême. Ce, au gré des humeurs du dictateur, informe Seneweb.