Contribution : LETTRE OUVERTE AU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’APR, Mon Parti va Mal (Par Amadou Gning)

Dakarmidi-  Mon parti va mal !

Pour la première fois, permettez-moi de faire usage de cette liberté démocratique que vous avez publiquement reconnue. Et permettez-moi aussi d’en user en m’adressant directement à vous-même !

Monsieur le Secrétaire Général,
Je me fais le devoir d’interpeller votre haute attention sur cette crise prématurée et profonde qui secoue notre formation politique. Je vous dis en toute camaraderie que notre parti roule vers une déroute sans nom. La jeunesse ne sait plus quoi faire. Elle est oubliée dans des eaux troubles et on a l’impression qu’on veut effacer toutes ces principes et positions républicaines défendues.
Vous qui disiez que l’Alliance Pour la République est un appel urgent à la jeunesse Sénégalaise. Une jeunesse enthousiaste, généreuse et fer de lance de toutes les grandes batailles nationales et populaires. Une jeunesse qui croit aux idéologies républicaines. Une jeunesse qui refuse l’injustice et le ballonnement des libertés.
Quel sentiment d’espoir qui nous pousse à répondre patriotiquement à cet appel historique pour faire triompher ensemble le programme Yonnou Yokouté !

Cher Macky, camarade !
Le constat est amer. Ne voyez-vous pas le mal qui tue quotidiennement le parti ? L’APR est devenue un parti déchiré, divisé, sans aucun consensus et incapable de mobiliser toutes ses forces pour une oeuvre commune de redressement national. La fraternité est pratiquement absent pour permettre aux militants de poser les véritables problèmes et esquisser des solutions. Les invectives et les slogans en tiennent lieu et c’est regrettable.

Cher Macky, camarade !
Si la jeunesse a pris la décision de réagir dans la presse, c’est afin de rétablir la vérité. Triste est de constater qu’elle ne peut pas échanger avec son chef de parti dans ce cas elle pose publiquement ses revendications pour espérer créer une réaction au niveau du Top Management du parti. Ce combat est légitime !
La jeunesse vous interpelle avec le coeur, la raison et le courage car il y’a beaucoup à dénoncer. Nous assumons pleinement cette légitimité de protester devant les injustices, l’accroissement des inégalités et les dysfonctionnements notés dans notre formation politique. Je l’avoue d’une pointé de tristesse !

Cher Macky, camarade !
Il y’a une défaillance des structures du parti à tous les niveau. Cela se manifeste par la désorientation du Mouvement des Élèves et Étudiants Républicains, la timidité avérée de la Convergence des Jeunesses Républicaines, l’inertie du Mouvement National des Enseignants Républicains, la désertion de la Coordination des Cadres Républicains et l’inexistence du Conseil National des Sages…

Cher Macky, camarade !
Où sont le Travail, la Solidarité et la Dignité tant chanté dans le parti ?
Bref cette devise n’a plus sa place en notre sein !
La gestion du parti ne doit pas se faire par sentiment, encore moins par amertume, car vous conduisez un navire qui transporte une jeunesse avide de changement. Tel est justement le message que nous voulons porter : celui d’une jeunesse engagée, consciente de ce qu’elle vaut comme de ce qu’elle veut et désireuse d’être considérée à sa juste valeur.
En votre qualité de chef du parti, vous devrez exiger à ce que le principe du mérite s’applique à tous, faute de quoi la médiocrité, l’anarchie, l’incohérence, la discrimination feront lit au déclin du parti.

Cher Macky, camarade !
La solution est à votre portée. Vous pouvez encore faire changer les choses positivement. Il urge d’ouvrir l’esprit sur le réel en rétablissant au plus vite la situation et de mettre fin à cette crise. Le fait de passer sous silence une telle situation qui menace l’avenir du parti vous condamne…

Cher Macky, camarade !
Nous n’accepterons jamais que le parti dans lequel nous militons se transforme en machine de guerre contre nous. Et il nous appartient de vous faire part de nos préoccupations et aspirations dans l’espoir d’un meilleur devenir du parti, un avenir juste et acceptable.
Ce n’est dans ce but, et uniquement dans ce but que nous avons accordé notre confiance en vous. Face à la vague brune flamande et au repli sur soi toujours plus prononcé, il est nécessaire d’agir !
Notre avenir au sein de l’Alliance Pour République doit être pris en compte. Aucune promotion, aucune mesure forte et résolue ne semble être envisagée alors que le monde du travail connaît des bouleversements importants. La question de la jeunesse face à l’avenir du parti est mis entre parenthèse dans les débats du Secrétariat Exécutif National. Il n’y a aucune représentation de la jeunesse au niveau des instances décisionnelles du parti.
Nous le disons très courageusement : nous refusons d’être la génération sacrifiée !

Cher Macky, camarade !
Ignorer ou reléguer cet cri de cœur de cette jeunesse, qui vous a porté au pouvoir, au second plan ne serait pas une erreur, mais un véritable crime. L’horizon qui s’ouvre à nous risque de ne plus nous rassurer…

Enfin très cher Macky, très cher camarade !
Les lignes rouges ne seront pas franchies. En espérant vous voir prêter une oreille attentive à cette jeunesse combattante qui a permis, en très grande partie, la grande victoire du 25 Mars 2012 et se pencher sur les défis incommensurables qui s’ouvrent à cette génération.

Très fraternellement !

Amadou GNING
Membre COJER-THIÈS
Pipodalegendary@Gmail.com